logo SOV

Foals

Total Life Forever

Foals - Total Life Forever
Chronique Album
Date de sortie : 10.05.2010
Label : Transgressive Records
4
Rédigé par Fab, le 12 avril 2010
Bookmark and Share
Auteurs pour leur coup d'essai de l'un des albums majeurs de l'année 2008 avec Antidotes et réputés depuis leurs débuts pour leurs exigences artistiques, Foals ne pouvaient décemment pas choisir la voie de la facilité pour leur seconde tentative. Avec Total Life Forever, les cinq anglais originaires d'Oxford prennent un nouveau départ et n'hésitent pas à s'échapper de leur univers math-rock initial. Le changement est brusque et abrupt, mais comment aurait-il pu en être autrement de la part d'une formation recherchant sans cesse à repousser ses limites ?

Trop rapidement catégorisés comme une formidable machine à produire des singles complexes, puissants et entêtants avec leurs Hummer, Balloons ou autres Cassius, Foals suivent sur ce second album une démarche plus obscure, mélancolique et personnelle reposant sur un ralentissement des tempos, des atmosphères aériennes étirées et développées sur plusieurs minutes, mais aussi le chant adouci et presque méconnaissable par instant de Yannis Philippakis. Exit dont les mélodies math-rock angulaires et frénétiques et place à des expérimentations constantes nécessitant de multiples écoutes afin d'être jugées à leur juste valeur, quand bien même une poignée de titres plus pop, à l'image de Miami et du single This Orient, que n'auraient pas renié Bloc Party, servent ici de transition entre les deux époques vécues par la formation.

Mais si ces compositions sont peut-être les plus accessibles et immédiates du disque, elles représentent aussi ce que Foals ont de moins marquant à nous apporter en 2010. Dans la lignée directe de Heavy Water ou Olympic Airways, les véritables faits d'armes du groupe sont en réalité la longue et lente progression de Spanish Sahara ponctuée par une montée de tension, Alabaster et ses percussions menaçantes mais aussi deux titres ici indissociables tant sur le fond que sur la forme, Total Life Forever et Black Gold, dont l'enchaînement fluide et les guitares post-rock donnent naissance à un coup de génie flirtant avec la dizaine de minutes. Seule une poignée de compositions plus effacées voire inabouties, mais aussi trop lisses, ramènent ponctuellement le groupe sur terre. Parmi celles-ci, on notera notamment un Miami tout aussi décevant que sa mélodie principale est malgré tout entêtante ou encore l'indigeste Afterglow.

Moins détonnant que son impeccable ancêtre, Total Life Forever n'en demeure pas moins un disque subtile et ambitieux dont les nuances et les ambiances plus aériennes se dévoilent un peu plus lors de chaque écoute. Groupe atypique et exigeant, Foals réussit ici l'examen de passage fatal à nombre de ses prédécesseurs.
tracklisting
    1. Blue Blood
  • 2. Miami
  • 3. Total Life Forever
  • 4. Black Gold
  • 5. Spanish Sahara
  • 6. This Orient
  • 7. Fugue
  • 8. After Glow
  • 9. Alabaster
  • 10. 2 Trees
  • 11. What Remains
titres conseillés
    Black Gold - What Remains - Spanish Sahara
notes des lecteurs
notes des rédacteurs
Du même artiste