logo SOV

Friendly Fires

Paris, Trabendo - 31 octobre 2009

Live-report par Anne-Line

Bookmark and Share
Après le concert des Noisettes deux jours plus tôt, le Trabendo est une nouvelle fois investi par un groupe à la réputation live bien bâtie. Ce soir, c'est Halloween, et quelques personnes du public sont venues déguisées, qui en momie, qui en soubrette zombie aux cheveux roses. Friendly Fires sont déjà passés plusieurs fois par Paris, mais dans l'assemblée, on peut entendre beaucoup de voix anglophones. Passé le groupe de première partie, un duo français ayant infligé au public international de ce soir une french touch tellement insignifiante que leur nom ne m'est même pas resté, on se prépare à goûter à la dance-pop sucrée à la mode de St-Albans.

Sur la scène, beaucoup de spots et stroboscopes en tout genre, qui donnent au Trabendo un air de mini-discothèque en plein mois d'août à Ibiza. Le groupe fait son entrée à 21 heures tapantes, accompagné d'une section de cuivres. Edd Gibson est déguisé en émissaire de la mort avec une cape à capuche noire. Lovesick retentit, et le chanteur se met à danser, gesticuler et se tortiller comme possédé par l'esprit d'un Iggy Pop qui aurait trop regardé Saturday Night Fever. Son enthousiasme est plus que communicatif, et les tubes à dancefloor s'enchaînent : Jump In The Pool, Skeleton Boy...
Le public, d'humeur plus que festive, reprend en choeur la mélodie des cuivres sur In The Hospital, chante à gorge déployée les paroles de White Diamonds, frappe dans ses mains tout au long de Strobe. Pendant Kiss Of Life, des spectateurs plus que téméraires (bon allez, avouons-le, c'étaient des spectatrices), enjambent la barrière et envahissent la fosse des photographes, pour pouvoir danser tout à leur aise... et sans doute se rapprocher un peu plus de McFarlane. Ce dernier prend d'ailleurs son air le plus charmeur pour entamer Photobooth, et la température déjà élevée monte d'un cran. Pour On Board, Edd Gibson se saisit d'un maracas et se met à l'agiter comme si sa vie en dépendait. Rob Lee le rejoint autour de son micro et ils harmonisent avec McFarlane. Puis arrive enfin le moment tant attendu, le final sur la chanson hommage à notre belle capitale, Paris, et tant pis si nous ne sommes pas au Club Showcase, on danse quand même comme si la fin du monde était pour demain matin.

A peine le temps de reprendre son souffle, et Friendly Fires remontent sur scène pour un tour d'honneur avec Ex-Lover, et cette fois-ci ils portent tous des attirails d'épouvante. Au final, un concert où les corps se sont exprimés beaucoup plus que les mots. Mais qui a besoin de mots pour faire la fête ?
setlist
    Lovesick
    Jump In The Pool
    Skeleton Boy
    In The Hospital
    White Diamonds
    Strobe
    Kiss Of Life
    Photobooth
    On Board
    Paris
    ----
    Ex-Lover
photos du concert
    Du même artiste