logo SOV

Snow Patrol
Foals

Paris, Olympia - 30 mai 2010

Live-report par Fab

Bookmark and Share
Près d'un an après leur dernière prestation dans la salle de l'Elysée Montmartre, c'est à l'Olympia de Paris que Snow Patrol donnaient cette semaine une unique représentation française afin de promouvoir leur premier Best Of, Up To Now. Évidemment complet en présence d'un fort contingent britannique, qui plus est après l'annonce de la venue de Foals en guide de première partie, le concert de ce dimanche 30 mai ne fut malgré tout que sporadiquement la réussite escomptée...

Sur le coup de 20h, alors que la salle est d'ores et déjà copieusement remplie, les jeunes anglais de Foals font leur apparition sur scène face à un public applaudissant poliment à défaut de faire preuve d'un réel entrain. En l'espace d'une courte demi-heure, les musiciens originaires d'Oxford parviennent à effacer les doutes nés lors de leur dernière prestation au Trabendo le mois dernier, démontrant ainsi une progression fulgurante dans l'interprétation des compositions tirées de leur récent second album.
Comme pour mieux s'adapter au contexte particulier du soir, et après une impeccable ouverture sur Total Life Forever, Yannis Philippakis, très en vue vocalement, et ses camarades mettent l'accent sur leurs titres les plus simples d'accès dans le registre pop (Miami, Blue Blood...). La salle se prend progressivement au jeu, écoutant respectueusement la musique proposée avant de montrer son approbation, notamment lors d'une fin de set plus rythmée avec Red Socks Pugie puis une progression en douceur sur un Spanish Sahara en passe de devenir un véritable classique. Moins explosifs qu'à l'accoutumée mais impressionnant de maîtrise, Foals ont prouvé ce soir leur aptitude à dompter un lieu mythique de la capitale... avant d'y effectuer un prochain retour cet automne en tête d'affiche ?

Il ne fait pourtant aucun doute ce soir que l'ensemble de la salle n'a d'yeux que pour Snow Patrol, cette affirmation se vérifiant trente minutes plus tard par le bruyant accueil réservé à Gary Lightbody et sa troupe dès le début de leur set sur le très populaire Open Your Eyes. Le balcon est déjà debout alors que les plus courageux jubilent dans une fosse animée et démonstrative face à des jeux de lumières éblouissants. Taillée pour les stades, l'entame de la prestation fait la part belle aux plus récents albums du groupe (Chocolate, Crack The Shutters, Take Back The City...) alors que Gary Lightbody, exalté au point d'en devenir irritant à force de civilités ou démonstrations de joie, fait rapidement grimper sa côte de popularité auprès d'un public qui n'en demandait pas tant.
Si le groupe est au complet ce soir, deux musiciens viennent se greffer ponctuellement, respectivement aux percussions et à la guitare : Richard Colburn (Belle & Sebastian) et Troy Stewart. Le son n’en est ainsi que plus chargé, parfois trop, et c’est ainsi que le rythme du concert semble quelque peu décliner durant une demi-douzaine de titres moins connus du public, quand bien même les bras se lèvent et se balancent plusieurs minutes durant sur You Could Be Happy à la demande du groupe.
Rampe de lancement idéale de cette fin de set après que Shut Your Eyes ait été rallongé durant plusieurs minutes grâce à un intermède chanté par le public, Run, proposé dans un premier temps par le seul Gary Lightbody à la guitare acoustique avant de voir les musiciens le rejoindre pour une progression plus électrique, apporte un vent de fraîcheur trop rapidement balayé par Just Say Yes. L’heure du dernier titre a sonné, et c’est avec le supposé imparable Chasing Cars que le groupe... manque sa sortie. Certes, l’ambiance est au rendez-vous, les chants du public également, mais les chœurs additionnels assurés grossièrement par Nathan Connolly et Paul Wilson et la surenchère instrumentale voulue par les irlandais gâchent irrémédiablement le temps fort annoncé de la soirée.

Le rappel, monotone et peu convaincant avec les trois chapitres de Lightning Strike puis l’entraînant You’re All I Have en guise de conclusion, n’est qu’une formalité avant de quitter les lieux. Sans âme et destiné à accroître un peu plus la popularité du quintette auprès du grand public, ce concert de Snow Patrol à l’Olympia ne restera pas dans les annales.
setlist
    FOALS
    Total Life Forever
    Olympic Airways
    Miami
    Blue Blood
    Red Socks Pugie
    Spanish Sahara

    SNOW PATROL
    Open Your Eyes
    Take Back The City
    Chocolate
    Hands Open
    Crack The Shutters
    Golden Floor
    You Could Be Happy
    Rocket
    Make This Go On Forever
    Shut Your Eyes
    Run
    Just Say Yes
    Chasing Cars
    ---
    Lightning Strike
    You're All I Have
photos du concert
    Du même artiste