logo SOV

Jockstrap

Wicked City EP

Jockstrap - Wicked City EP
Chronique Single/EP
Date de sortie : 19.06.2020
Label :Warp Records
45
Rédigé par Simon Cordat, le 29 juin 2020
Bookmark and Share
Le duo anglais s'est fait remarquer dès ses débuts en 2018. Jockstrap déforme ses mélodies pop avec des expérimentations synthétiques sans tomber dans l'indigeste. Grâce à la signature récente d'un contrat chez Warp Records, les élèves Georgia Ellery et Taylor Skye (diplômés par la Guildhall School of Music & Drama) publient leur deuxième EP Wicked City. Le disque renferme cinq tableaux contrastés, où les humeurs sont si changeantes que la première écoute nous ferait même demander s'il s'agit bien des mêmes personnes. Les vingt-minutes de l'EP son suffisantes pour adhérer à ce nouveau discours musical électronique qui s'avère aussi moderne que raffiné.

La qualité du duo Jockstrap vient de sa façon à nous faire imaginer des mondes déformés, presque dadaïstes. En effet, les anglais suppriment déjà tout effet d'anticipation avec leur introduction Robert, l'unique featuring avec Stepa J. Groggs (Injury Reverse). À l'image d'un morceau de Mr Oizo, les voix pitchées survolent un beat hip-hop/trap dans un temps discontinu. Passer du coq à l'âne dès le début ne fera pas pour autant deviner la suite. La piste suivante n'est autre que le romantique single Acid, délivré il y a déjà quelques semaines. En opposition complète avec les tensions du premier extrait, la chansonnette perchée rappelle les heures psychédéliques de Todd Rundgren avec de cette vision kaléidoscopique de la pop.

Plus loin, Yellow In Green nous fait voyager dans un passé bien plus lointain : la nouvelle expérience nous confronte à une partition impressionniste de piano qui aurait pu intéresser Debussy ou Ravel. Si la douceur se mélange et se propage jusqu'à la première partie du bipolaire The City, la fin de partie se transforme en un véritable club-house. Le duo termine Wicked City avec les cinq minutes de City Hell, où les claviers à la french touch sont triturés à souhait le temps d'une ballade électronique et excentrique. À nouveau, la partie de chant vient faire le lien entre deux parties distinctes et apporte les repères que l'on peut exiger : comme une signature, Jockstrap semble assez doué pour donner l'impression qu'il y a plusieurs morceaux en un seul.

Avec un deuxième EP de qualité, les londoniens ne devraient plus passer inaperçu. Wicked City confirme avec succès l'imagination sans limite des deux compositeurs. Cette rencontre musicale semble avoir fait germer des dizaines d'idées pertinentes à l'électro-pop, et bien sûr, nous attendons déjà le premier album avec impatience.
tracklisting
    01. Robert
  • 02. Acid
  • 03. Yellow In Green
  • 04. The City
  • 05. City Hell
titres conseillés
    Acid, Yellow In Green, City Hell
notes des lecteurs