logo SOV

M(h)aol

Gender Studies EP

M(h)aol - Gender Studies EP
Chronique Single/EP
Date de sortie : 29.10.2021
Label :TULLE
35
Rédigé par Lena Inti, le 14 novembre 2021
Bookmark and Share
M(h)aol (prononcez « Male » en anglais), quintet dublinois, sort son premier EP sur le label TULLE, dont l'objectif est de donner une voix aux personnes peu représentées dans la société. TULLE est un label fondé par Emily Kendrick, et Constance Keane, aussi connue sous le nom de Fears, dont nous chroniquions le premier album au mois de mai. Celle-ci est d'ailleurs présente au sein du projet M(h)aol, aux côtés de la chanteuse Róisín Nic Ghearailt.

L'EP s'ouvre avec le single éponyme Gender Studies qui, comme son nom l'indique, traite des rapports hommes-femmes, de la violence, mais questionne aussi plus généralement notre vision des genres et les codes voire les clichés que certaines personnes leur attribuent.
Ce titre d'ouverture évoque la navigation entre plusieurs genres au cours d'une vie, se heurtant aux opinions et commentaires de personnes extérieures. La guitare y est lancinante et répétitive, tout comme la batterie. Le tout semble avoir été enregistré dans une salle de bain. Le son est brut et la voix monocorde, un brin désabusée, comme lassée de se voir répétée les mêmes inepties. Durant moins de deux minutes, ce morceau à l'instrumentation sombre et répétitive donne le ton et se termine brusquement sur la phrase : « Guess what? I like the new me more ».


Si la voix barrée de Róisín était jusqu'à maintenant assez monotone, elle déraille sur le très court titre Kinder Bueno, jusqu'à nous emporter dans des cris de rage. Sur fond de boucle musicale crescendo semblant imiter le démarrage d'une machine à laver, elle crie également sa rage sur Laundries : « She shouldn't have perished, she was too young ». Semblant faire écho aux derniers trop nombreux féminicides ayant eu lieu au Royaume-Uni et partout dans le monde.
Plus minimaliste, No One Ever Talks To Us nous fait entendre un court riff de guitare très brut, qui va et vient tout au long du morceau, par-dessus une unique note de basse. L'EP se termine sur une mélodie plus douce avec la reprise de la chanson traditionnelle Oró Sé Do Bheatha Bhaile, utilisée durant l'Insurrection de Pâques en 1916 à Dublin. La jolie voix grave et éraillée de la chanteuse est accompagnée çà et là de tambourin, et d'effets de guitares lointaines, distordues et planantes.

Simple mais efficace, ce premier EP est donc une belle entrée en matière de la part de M(h)aol.
tracklisting
    1. Gender Studies
  • 2. Desperation
  • 3. Laundries
  • 4. No One Ever Talks To Us
  • 5. Ó Ró Sé Do Bheatha Bhaile
titres conseillés
    Gender Studies - Laundries
notes des lecteurs