logo SOV

DIVORCE

Get Mean EP

DIVORCE - Get Mean EP
Chronique Single/EP
Date de sortie : 02.12.2022
Label :Hand In Hive
4
Rédigé par Jordan Meynard, le 2 décembre 2022
Bookmark and Share
Dans des circonstances normales, le divorce est un terme qui évoque une séparation des chemins. Mais ce n'est pas le cas ici, où DIVORCE représente le début d'une union musicale au sein de la ville de Nottingham. Signé sur le label londonien Hand In Hive (TV Priest, Wyldest, Blackaby...), ce super groupe est le fruit de la collaboration entre Tiger Cohen-Towell et Felix Mackenzie-Barrow de Megatrain, auxquels viennent s'ajouter Kasper Sandstrøm du quatuor post-punk Do Nothing et du guitariste Adam Peter Smith. Ils publient ce vendredi 2 décembre sous une même bannière, DIVORCE, l'EP Get Mean, après plusieurs sorties éparses remarquées.

Malgré son point d'ancrage dans la "Queen Of The Midlands", le groupe cite un large éventail d'influences provenant d'au-delà de la Trent, telles que LCD Soundsystem, Mitski, Big Thief et Tom Waits, ainsi que des choix plus décalés allant de l'Americana à The Felice Brothers. C'est justement le style country et la rythmique traînante de ces derniers qui nourrit Services, déjà bien connue des orpailleurs les plus efficients. Un morceau qui respire l'auto-satisfaction, à la fois dans sa ligne de basse agressive et dans le staccato (jouer les notes détachées) d'Adam Peter Smith, le tout combiné à la voix expressive, souvent ludique, de Tiger Cohen-Towell. La chanson est la démonstration parfaite de cet acte d'équilibre, en plus de nous livrer une introduction aussi puissante que prometteuse.

DIVORCE utilisent l'analogie du trajet en voiture comme expression du voyage, parfois turbulent, de l'adolescence à l'âge adulte. Une figure de style appropriée quand l'un de ses membres vient d'un groupe qui s'appelle Megatrain. Quoi qu'il en soit, le road trip fictif se poursuit tout du long de Get Mean et notamment sur l'indie-punk Pretty, qui dresse le portrait de deux personnes torturées tentant de préserver une chose pure dans un monde de fou. « C'est la plus grande histoire d'amour depuis Bee Movie », ironise Mackenzie-Barrow. La voix du chanteur s'harmonise à merveille avec celle de Cohen-Towell, faisant écho à celle d'Emily Haines de Metric, pour dépeindre cette situation sur des accords de guitare baignés dans l'overdrive.


On retrouve sur Checking Out le mélange convaincant de l'alt country avec l'intensité brute du style grunge, dans un rythme plus lent et émotif. Avec de grandes harmonies vocales et un refrain accrocheur, le morceau nous raconte avec humour un meurtre domestique par l'histoire d'une femme lésée qui décide de prendre sa vie en main. De l'arrogance juvénile de Services à l'amertume qui donne à réfléchir, il n'y a qu'un pas. Le voyage raconté en filigrane tout au long du disque s'achève avec That Hill, une invitation à poursuivre ses rêves minimalistes, composés simplement de voix riches logées au creux de guitares douces. Les autres instruments se joignent à la fête pour clôturer cet EP dans un son bluesy familier.

La complémentarité des membres des deux groupes semble évidente chez DIVORCE. Comme si les bras musclés de l'un se terminaient par les mains graciles de l'autre, se faisant sortir mutuellement de leur zone de confort. En capturant l'essence de leurs influences respectives, ce super groupe nous emmène dans un voyage avec un son alt country un brin progressif et doux-amer, nous permettant de traverser la saison automnale sereinement. Il ne reste plus qu'à voir comment DIVORCE vont continuer d'exister entre les différents projets de ses géniteurs. Semaine A / Semaine B ?
tracklisting
    01. Services
  • 02. Pretty
  • 03. Checking Out
  • 04. That Hill
titres conseillés
    Pretty, Checking Out
notes des lecteurs