logo SOV

Gravenhurst

The Western Lands

Gravenhurst - The Western Lands
Chronique Album
Date de sortie : 10.09.2007
Label : Warp Records/Discograph
4
Rédigé par Fab, le 5 septembre 2007
Bookmark and Share
Avec quatre albums et un EP publiés au cours des cinq dernières années, Nick Talbot, alias Gravenhurst, n'est à l'évidence pas le moins prolifique des artistes de notre époque. Après avoir emmené sa formation au pays du folk puis dans des contrées plus expérimentales, difficile de pouvoir anticiper ce que nous réserve l'anglais avec The Western Lands...

La réponse à cette problématique n'est ni plus ni moins qu'un patchwork inspiré de ses précédents voyages. Toujours plus limpides et mélodieuses, les compositions de l'anglais trouvent ici un écho favorable aux nombreux centres d'intérêt d'un musicien dont la créativité ne semble pas posséder de limites. Au folk lo-fi sombre et personnel de ses débuts se mêlent donc une fois encore, bien que plus subtilement, des sonorités plus noisy et des rythmiques post-rock pourtant largement exploitées sur Fires In Distant Buildings, la maîtrise en plus.
The Western Lands constitue un pas de géant en avant en comparaison avec son prédécesseur. Là où Nick Talbot se perdait parfois trop souvent dans un rock bruitiste, comme aspiré par son attirance vers My Bloody Valentine, Slint ou Tortoise, il semble avoir trouvé une en 2007 la sérénité nécessaire pour exprimer ses capacités de compositeur de la meilleure des manières tout en mariant conjointement ses diverses passions et explorations passées. Revenu au premier plan, l'organe du songwriter pétille de nouveaux comme lors de ses débuts salués par la critique et fait à nouveau des étincelles tout au long de ces dix titres variés et jamais répétitifs, et ce quelles que soient leurs trames de fond respectives.
Chercher des singles potentiels sur cet album serait un acte de félonie évident tant le disque brille par son homogénéité et sa profondeur sans jamais tomber dans la facilité. Douces (Saints, Grand Union Canal...) ou plus violentes (She Dances, Hollow Men), les compositions présentées ici sont indéniablement d'une grande qualité même si les puristes des différents genres approchés durant quarante minutes trouveront sans doute à y redire et préféreront s'orienter vers d'autres classiques du genre.

C'est désormais une certitude : avec The Western Lands, Gravenhurst a trouvé une juste place aux côtés des groupes les plus passionnants de Bristol.
tracklisting
    1. Saints
  • 2. She Dances
  • 3. Hollow Men
  • 4. Song Among The Pine
  • 5. Trust
  • 6. Western Lands
  • 7. Farewell Farewell
  • 8. Hourglass
  • 9. Grand Union Canal
  • 10. Collector
titres conseillés
    Hollow Men - She Dances
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste