logo SOV

Tindersticks

The Hungry Saw

Tindersticks - The Hungry Saw
Chronique Album
Date de sortie : 28.04.2008
Label : Beggars Banquet
4
Rédigé par Jean-Christophe Gé, le 27 avril 2008
Bookmark and Share
Les Tindersticks reviennent enfin cinq ans après leur précédent album. Entre temps, les membres du groupes ont travaillé sur diverses projets solo, construit un studio dans le Limousin ou … ont tout simplement pris la poudre d’escampette. De sextet, les Tindersticks deviennent trio. The Hungry Saw n’en est pas pour autant le disque fragile et intimiste de trois survivants. Il est au contraire, très ouvert et de nouveaux musiciens, dont certains collaborent avec le groupe depuis plus de dix ans, sont venus enregistrer avec eux. Ce nouvel ensemble est très naturel, sans compétition ni recherche de dépassement de ce qu’ils ont fait précédemment.

Après une longue introduction instrumentale, les survivants balancent toutes leurs forces et leur talent dans un Yesterday Tomorrow qui rentre directement dans les cœurs et au top de leurs meilleurs morceaux. Cet album tout en paradoxe est celui d’un nouveau départ et d’un retour aux sources. Ils ne réinventent pas leur son, mais ne s’auto parodient pas non plus. On retrouve au fil de ce disque toutes les nuances des Tindersticks : complainte larmoyante, pop symphonique et gros groove de crooner. Cela apporte une diversité fort appréciable qui rend cet album plus riche et plus accessible que certains de ses prédécesseurs. Le petit Neil Hannon et sa divine comédie peuvent trembler.

Sur cet album on entend de la batterie, toujours très claire et légère, de la guitare, plus que d’habitude, de l’orgue, des cuivres, des cordes, de la flûte et même des lalalalas d’une voix féminine et légère comme sur E Type. Ce morceau printanier est-il un hommage au joli coupé Jaguar des années 60 et à la pop classieuse de ces années là ? Quelque soit la réponse, la ballade est de courte durée et le naturel des Tindersticks reprend le dessus dès le the other side of the world qui suit, plus plombant que jamais et qui n’aurait pas fait tâche sur leur second album éponyme, celui qui les a fait réellement connaître.

Comme de coutume, les géniteurs de cet album sont persuadés d’avoir enregistré ce qu’ils avaient fait de mieux depuis 20 ans, ils ont peut être bien raison pour une fois.
tracklisting
    01. Introduction
  • 02. Yesterday's Tomorrow
  • 03. Flicker Of A Little Girl
  • 04. Come Feel The Sun
  • 05. E Type
  • 06. Other Side Of The World
  • 07. Organist Entertains
  • 08. Hungry Saw
  • 09. Mother Dear
  • 10. Boobar Come Back To Me
  • 11. All The Love
  • 12. Turns We Took
titres conseillés
    Yesterday's Tomorrow - Other Side Of The World - Turns We Took
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste