logo SOV

The Libertines

The Libertines

The Libertines - The Libertines
Chronique Album
Date de sortie : 30.08.2004
Label : Rough Trade / PIAS France
35
Rédigé par Déborah, le 1er septembre 2004
Bookmark and Share
Deux ans de tournées sans fin, de séparations plus ou moins longues, d'autant de collaborations que de projets solo, de déballage revanchards dans les journaux people et voilà le deuxième album des Libertines enfin commercialisé.
Alors que Up The Bracket en avait surpris plus d'un par son succès médiatique et par la dévotion qui avait suivi pour Pete Doherty et Carl Barat, leur second album éponyme était attendu au tournant par la presse qui n'espère plus que l'implosion du groupe et par les fans pour qui les mp3s de Pete Doherty en solo acoustique au fin fond de l'Angleterre ne suffisaient plus.

Entre deux séparations, le groupe a donc enregistré le successeur de Up The Bracket au printemps dernier. Comme le précédent, il a été produit par Mick Jones et enregistré à la va-vite. La production en est réduite à son minimum pour mettre en avant l'impression que le groupe n'en fait qu'à sa tête comme sur Don't Be Shy. Cependant, une second prise n'aurait pas été une mauvaise chose tellement tout sonne faux sur ce titre à commencer par la voix de Pete Doherty.

Pour autant, le reste de l'album n'est pas bâclé. Le premier titre, Can't Stand Me Now rappelle Don't Look Back Into The Sun avec une intro tout de suite identifiable. Même si le titre sonne plutôt pop, les paroles sont introspectives. Comme sur le reste du disque Pete et Carl se demandent où sont passées leur amitié et leurs ambitions. Et comme dans tous les tabloïds où ils racontent la même histoire, ils laissent présager le meilleur (« I'm Still In Love With You » sur Can't Stand Me Now ou le pire « I'll Never Stay » sur The Man Who Would Be King. Peut être que la plus réussie des chansons introspectives du groupe est The Saga où en deux minutes ils expliquent comment les drogues dures arrivent à s'immiscer et à détruire les relations entre deux personnes. Tout cela sur fond de rock brutal où les talents de batteur de Gary Powell sont plus que prouvés.

D'autres chansons montrent un côté plus pop du groupe avec tous les "la la la" qui s'en suivent dans les refrains. What Katie Did en est l'exemple parfait. A la fois mielleuse et nostalgique, elle montre que les Libertines ne sont pas un groupe avec un seul genre de chansons qui ne se renouvelle jamais, même s'ils aiment bien faire du neuf avec du vieux en reprenant par exemple l'intro de Tell The King sur l'un de leur nouveau morceau. Ils arrivent même à caser une ballade, Music When The Lights Go Out, plutôt réussie.

Pour le côté plus punk rock du groupe, les Libertines n'ont pas changé de recette avec des brûlots courts et incisifs comme Arbeicht Macht Frei et Campaign Of Hate avec son accélération finale. Tomblands est aussi une très bonne chanson rock même si le solo de guitare est plus encombrant qu'autre chose.
L'album se clôt sur What Became Of The Likely Lads, une sorte de Good Old Days pessimiste où Pete et Carl règlent leur compte une dernière fois de manière magistrale en mêlant leurs deux voix. A noter qu'en guise de bonus track le groupe a ajouté le très beau titre acoustique .

Même si The Libertines aurait mérité une production plus soignée qui aurait pu rapprocher l'album de l'énergie du groupe en live, il n'en reste pas moins qu'il est un témoignage fidèle de ces deux dernières années. Aujourd'hui, Pete Doherty semble prêt à entamer une deuxième carrière auprès de Babyshambles alors que Carl Barat assume plutôt bien son rôle de leader unique au sein des Libertines. Mais qu'en sera t'il dans deux ans ou même dans deux mois ?
tracklisting
    01. Can't Stand Me Now
  • 02. Last Post On The Bugle
  • 03. Don't Be Shy
  • 04. The Man Who Would Be King
  • 05. Music When The Lights Go Out
  • 06. Narcissist
  • 07. The Ha Ha Wall
  • 08. Arbeicht Macht Frei
  • 09. Campaign Of Hate
  • 10. What Katie Did
  • 11. Tomblands
  • 12. The Saga
  • 13. Road To Ruin
  • 14. What Became Of The Likely Lads
titres conseillés
    Arbeicht Macht Frei, The Saga, What Became Of The Likely Lads
notes des lecteurs
Du même artiste