logo SOV

Laura Marling

A Creature I Don't Know

Laura Marling - A Creature I Don't Know
Chronique Album
Date de sortie : 12.09.2011
Label : V2
3
Rédigé par Amandine, le 10 septembre 2011
Bookmark and Share
A tout juste 21 ans, Laura Marling a déjà un début de carrière qui ferait plus d'un envieux : des débuts avec Noah And The Whale et une rupture d'avec Charlie Fink qui valut au groupe son plus bel album à ce jour (The First Days Of Spring) ; deux premiers opus bien accueillis, à la fois par les auditeurs et par la critique, deux nominations au prestigieux Mercury Music Prize et, cette année, le prix de Meilleure Artiste Féminine aux Brit Awards. Un palmarès assez fourni pour un si jeune âge mais encore faut-il que la blondinette peroxydée sache faire preuve d'audace pour se renouveler.

Elle sort aujourd'hui A Creature I Don't Know , son troisième album à ce jour où l'on retrouve à la production, comme pour I Speak Because I Can, Ethan Johns. Initialement prévue en 2010, sa sortie fut reculée à deux reprises pour, selon les dires de la belle, ficeler le mixage au mieux.
Malgré des comparaisons certes élogieuses mais d'un temps révolu (Joni Mitchell en première ligne), la folk de Laura Marling comporte ici plus que jamais sa patte personnelle, plaçant ses compositions traditionnelles dans une contemporanéité indiscutable. Même si l'on retrouve souvent (un peu trop ?) la recette qui fut à l'origine du succès de la jeune Anglaise, à savoir, des ballades folk guitare/voix comme il en est question dans Night After Night, les compositions viennent puiser l'inspiration dans d'autres styles : le jazz pour The Muse, la country pour Sophia ou encore le blues pour The Beast, ce qui permet à l'album de beaucoup plus se renouveler que ses prédécesseurs.

La voix de Laura est probablement son atout majeur et l'intégralité de A Creature I Don't Know lui fait honneur : elle sait tantôt se faire rocailleuse (The Beast), tantôt bluesy (Salinas), prenant toute son ampleur pendant le premier single, Sophia. On notera juste une petite faute de goût en fin d'album (All My rage) où l'on frôle le mimétisme avec Joan Baez. Laura Marling maîtrise son instrument, en joue avec une facilité déconcertante mais c'est parfois un peu juste pour soutenir quelques titres trop insipides (Night After Night s'il ne fallait en citer qu'un).
N'allez cependant pas croire que cet album est un échec, bien au contraire ; malgré quelques longueurs, on y trouve des moments intéressants et variés : Laura Marling se veut conteuse médiévale sur Rest In The Bed Of My Bones et son petit air de mandoline tandis qu'elle éclate magnifiquement dans ce qui se place sans conteste comme le moment fort de cet album : The Beast. A la fois intense et sombre, on pense à Anna Calvi ou à PJ Harvey, même si l'émotion est plus contenue et la rage moins manifeste. Elle s'éloigne ici de la facilité et le résultat est magistral.
Ce registre plus rock lui sied parfaitement et on aurait aimer l'y retrouver plus souvent. Elle s'y risquera à nouveau avec Salinas, folk song américaine dans la plus pure tradition : mélangeant sa guitare acoustique à une guitare électrique, elle nage dans des rivières dylanesques sans s'y noyer, la tête hors de l'eau, réussissant à surprendre dans un style qui ne lui est pas encore très familier.
Une fois encore, on peut souligner le travail sur les paroles : une narration de la vie quotidienne, des relations amoureuses conflictuelles et une aisance verbale assez rare pour être soulignée.

A Creature I Don't Know comporte donc quelques très bons moments. Pn apprécie quand Laura Marling s'aventure vers quelques nouveautés ; cependant, elle avance à pas de velours et retourne vite se cacher vers ce qu'on lui connaît : la musique folk. Même si elle reste très douée dans cet exercice, espérons qu'avec le temps, elle prendra confiance et sortira des sentiers battus.
tracklisting
    01. The Muse
  • 02. I Was Just A Card
  • 03. Don't Ask Me Why
  • 04. Salinas
  • 05. The Beast
  • 06. Night After Night
  • 07. My Friends
  • 08. Rest In The Bad Of My Bones
  • 09. Sophia
  • 10. All My Rage
titres conseillés
    The Beast, Don't Ask Me Why
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste