logo SOV

Bat For Lashes

The Haunted Man

Bat For Lashes - The Haunted Man
Chronique Album
Date de sortie : 15.10.2012
Label : Parlophone
2
Rédigé par Emmanuel Stranadica, le 12 octobre 2012
Bookmark and Share
En découvrant la pochette du troisième album de Bat For Lashes, je me suis posé deux questions. La première, Natasha Khan s’est-elle évadée de sa période seventieso psychédélique ? La seconde, a-t-elle décidé de se mettre à nu dans pour ce nouvel opus ? Mais passée la surprise de cette photographie pour le moins inattendue et somme toute réussie, l’écoute du disque de Bat For Lashes ne nous apporte malheureusement pas l’effet escompté.

En effet, au-delà de découvrir la jeune anglaise dessapée et portant sur son dos en guise de trophée un jeune homme également dans le plus simple appareil, Natasha Khan ne nous surprend pas vraiment avec sa musique. Car non, elle n’a pas décidé de se mettre à nu en composant un album dépouillé et pour le moins intimiste. Au contraire, la demoiselle en fait beaucoup trop.

Dès Lilies, plage d’ouverture, elle s’élance dans une chanson down tempo où sa voix irrite plus qu'elle n'enchante. Et c’est bien là que réside le problème majeur de ce disque. La chanteuse abuse de vocalises et fatigue l’auditeur. Comme revenue d’une quête, d’un combat, ou de je ne sais quel périple, Natasha Khan s’exclame ‘Thank God I’m alive !’. Celle-ci a peut-être rencontré certaines difficultés à écrire cet album et se complait à crier à la face du monde combien elle est heureuse de toujours être parmi nous. Cela ne suffit toutefois pas à nous satisfaire.
Fort heureusement il reste dix titres pour inverser la tendance. All Your Gold et Horses For The Sun présentent un côté plus classique où la demoiselle replonge vers des recettes déjà utilisées (mélange d’électro et de percussions tribales) dans ses précédentes sorties. Elle a de la bouteille et s’en sort sans dommages. Je me mets alors à rêver en imaginant que le meilleur reste à venir. Oh Yeah, à l’introduction ratée et au synthé Bontempi, atteste pourtant du contraire. N’est pas Kate Bush qui veut !

Par chance, Natasha redresse la barre avec le joli Laura, chanson au piano sans artifices qui redonne un peu de magie à The Haunted Man. Pourtant, la seconde moitié du disque, au-delà d’être un peu plus digeste que la première, ne permettra jamais complètement à ce disque de flamber. Excès de vocalises une fois encore sur Winter Fields, Marilyn et A Wall aux réminiscences eighties n’apportent également pas grand-chose de neuf au répertoire de l’originaire de Brighton. Reste The Haunted Man recadrant un disque qui, on l’aura bien compris, s’avère décevant.

Natasha Kahn tente une sortie de secours avec Deep See Diver, ballade électro-expérimentale en clôture de l’album, laquelle nous permet d’espérer une suite plus emballante. Pour cela, il faudra toutefois patienter jusqu’au prochain album de Bat For Lashes.
tracklisting
    01. Lilies
  • 02. All Your Gold
  • 03. Horses Of The Sun
  • 04. Oh Yeah
  • 05. Laura
  • 06. Winter Fields
  • 07. The Haunted Man
  • 08. Marilyn
  • 09. A Wall
  • 10. Rest Your Head
  • 11. Deep Sea Diver
titres conseillés
    Laura - The Haunted Man - Deep Sea Diver
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste