Chronique album : Beans On Toast - Fishing For A Thank You - Sound Of Violence
logo SOV

Beans On Toast

Fishing For A Thank You

Beans On Toast - Fishing For A Thank You
Chronique Album
Date de sortie : 01.12.2012
Label : Xtra Mile Recordings
35
Rédigé par Amandine, le 7 janvier 2013
Bookmark and Share
Dans la grande tradition anglaise des folkeux à guitare, il est indéniable que Frank Turner, de par son talent et son charisme, fait beaucoup d’ombre à ses petits camarades et il semble difficile de relever la comparaison. Dans cette jungle de plus en plus foisonnante, Jay McAllister, aka Beans On Toast, fait son petit bonhomme de chemin en sortant aujourd’hui son quatrième album, Fishing For A Thank You.

C’est désormais une coutume chaque mois de décembre depuis 2009 : l’Anglais, pour célébrer son anniversaire, nous gratifie d’un nouveau bébé. Après sa tournée avec Frank Turner, il semble que Beans On Toast soit au top de la créativité et c’est, comme à son habitude, sans prétention qu’il nous délivre une douzaine de titres délicats au songwriting inspiré.
Ses thèmes de prédilection restent sensiblement les mêmes, à savoir l’amour (Microwave Popcorn), la politique (Dry War) et tous ces petits moments insignifiants de la vie qu’il sait rendre poétique à souhait. Ainsi, le fameux rendez-vous anglais du pub après la journée de travail (Beer And A Burger) paraît aussi beau que les rêveries de Rousseau en son temps ; à l’image de Jeffrey Lewis, il sublime le quotidien et en tire la quintessence.
Il résume les relations amoureuses en une phrase à la fois drôle et criante de vérité dans Microwave Popcorn : « Sometimes all you need to do to keep a relationship on track is the washing up » ou nous fait part de sa vision de la liberté en la résumant ainsi (Freedom Road) : « A song about Latvia, written by an Essex boy, recorded in Leeds with an african zulu choir ».
La grande révolution de ce Fishing For A Thank You ne réside donc pas dans un changement radical d’écriture mais plutôt dans le fait que, pour la première fois, il s’est entouré de musiciens. Au lieu du traditionnel guitare/voix, on trouve donc une musique plus étoffée avec des cordes, des percussions.

Le storyteller commet tout de même un faux pas lorsqu’il se fait le porte-parole de l’anti-drogue (Children Of Bedford), lui-même qui, il y a peu, prônait la prise de MDMA. Cependant, ce petit écart est vite oublié lorsqu’on entend la voix de son jeune fils sur Papa Jay. Quand Jay nous compte à quel point il est jouissif d’être parent, on en viendrait presque à revoir notre point de vue sur le sujet.
Si l’on pouvait émettre un petit bémol sur cet album, ce serait probablement la filiation parfois trop évidente avec son ami Frank Turner ; en effet, comment ne pas penser au beau compositeur lorsqu’on entend un titre acoustique comme sa Protest Song traitant de religion et de rock'n'roll ?

Fishing For A Thank You est donc une suite pas si logique que ça dans la carrière prometteuse de Beans On Toast. Avec un sens aigu de l’écriture, il transforme la moindre trivialité du quotidien en une chanson addictive.
tracklisting
    01. Microwave Popcorn
  • 02. Beer And A Burger
  • 03. Dry War
  • 04. Children OF Bedford
  • 05. Angry Birds
  • 06. Rainy Day
  • 07. Orange
  • 08. Protest Song
  • 09. Apple Of Eden
  • 10. Papa Jay
  • 11. Life
  • 12. Freedom Road
titres conseillés
    Microwave Popcorn, Papa Jay, Freedom Road
notes des lecteurs
Du même artiste