logo SOV

Noah And The Whale

Heart Of Nowhere

Noah And The Whale - Heart Of Nowhere
Chronique Album
Date de sortie : 06.05.2013
Label : Mercury
25
Rédigé par Esther Vilar, le 2 juin 2013
Bookmark and Share
Tout juste sorti, le quatrième album de Noah and The Whale fait déjà beaucoup parler de lui sur la toile. Pas grand chose à voir en effet avec leurs précédents albums. On est aujourd'hui bien loin de la formation initiale avec Laura Marling aux chœurs (2006). Noah And The Whale, en quintet désormais, traversent une nouvelle phase, celle de la pop, et laissent manifestement de côté leurs influences folk. On ne peut pas pour autant parler d'un nouveau départ puisque ce quatrième album, reste toutefois dans la lignée des précédents opus, la nostalgie en plus, la fraicheur en moins.

Comme une apologie à son égard, Heart Of Nowhere est une ode à la jeunesse, pour la jeunesse et sur la jeunesse perdue. Une thématique exploitée sous toute ses formes, en commençant par le clip de There Will Come A Time, premier single de l'album. Ce clip est en fait le trailer d'une vidéo intégrale qui sera projetée lors de leurs prochains concerts. Dans la lignée de The First Days Of Spring, le groupe reprend donc ce choix artistique de coupler disque et vidéo, et celui évidemment des featurings. Ici c'est Anna Calvi qui interviendra sur le morceau titre, Heart Of Nowhere.
Noah And The Whale semblent vouloir conquérir un nouveau public. La thématique universelle de l'album en est le moyen, la production sa technique. Enregistrer l'album dans des conditions live, et non en piste par piste, confère à l'œuvre une certaine proximité avec l'auditoire, et un côté plus brut, que l'on ressent surtout au niveau de la voix. Le thème est abordé frontalement et les adresses aux auditeurs sont nombreuses.

Mais venant-en aux faits ! Heart Of Nowhere est une invitation à se remémorer chaque détail de nos plus belles (ou terribles) années. Nuits solitaires, accompagnées, déceptions sentimentales, ballades le long de rivières, glaces dégustées, autant de clichées sur l'adolescence qui nous rappellent plutôt des scènes d'un film des années 80's. Qui plus est, les cordes des violons bercent nos cœurs d'une langueur monotone certes.
Les textes sont construits sur le système de l'alternance entre le présent et le passé remémoré. On pourrait presque parler d'un concept album ; presque. La narration est systématique pour faciliter l'immersion. On passe d'un passé très imagé à un retour sur ce passé : « It was only a few years ago but it feels like a lifetime [...] we used to dream » (Lifetime) ; « I was only fifteen years old, somebody asked me what you gonna do with your life... » (Silver And Gold). Les nombreuses ellipses temporelles sont un moyen pour le groupe de faire passer des messages à la jeunesse « It's too late » (Silver And Gold) puis… « but it's not too late » (Not Too Late). On connaissait un Charlie Fink bien plus délicat dans ses nuances.

Autre versant : déployer un sentiment de nostalgie omniprésent dans lequel il est facile de se projeter mais qui ne donne pas une grande profondeur à l'album. L'œuvre est sans nul doute appréciable à l'écoute mais l'identification fonctionne peu. On joue sur la corde du sensible, de l'universel, mais plaire à tous ne revient pas à choisir la facilité.
tracklisting
    01. Introduction
  • 02. Heart Of Nowhere
  • 03. All Through the Night
  • 04. Lifetime
  • 05. Silver & Gold
  • 06. One More Night
  • 07. Still After All These Years
  • 08. There Will Come A Time
  • 09. Now Is Exactly the Time
  • 10. Not Too Late
titres conseillés
    All through The Night - Lifetime - Still After All These Years
notes des lecteurs
Du même artiste