logo SOV

Band Of Skulls

Himalayan

Band Of Skulls - Himalayan
Chronique Album
Date de sortie : 31.03.2014
Label : Electric Blues Recordings/[PIAS] Recordings
4
Rédigé par Marc, le 30 mars 2014
Bookmark and Share
Mon dernier contact avec Band Of Skulls m'évoque bien des souvenirs. En novembre dernier, le trio assurait la première partie d'un concert épique des Queens Of The Stone Age, en vadrouille pour deux soirées d'affilée au Zénith de Paris. Une fracture du coude trois jours plus tôt n'avait pas freiné mes ardeurs et l'ouverture du bal n'avait rien gâché à la fête. En effet, les anglais de Southampton avaient convaincu sans mal une foule pourtant totalement acquise à la cause rouquine de Josh Homme et sa troupe. Devant cette prestation musclée, j'étais empressé de fouiller dans leur discographie que je ne connaissais alors qu'au détour de quelques morceaux. Un troisième album qui coïncide cette année avec leurs dix ans d'existence. Himalayan, tutoierait-il les sommets ? Jeu de mots tout trouvé pour un disque naviguant en permanence dans les eaux du psyché, du blues et du classic rock.

A la production, Nick Launay garde sa patte. A savoir celle d'un son lourd marqué du sceau de l'efficacité, déjà reconnu pour ses travaux sur Neon Bible et The Suburbs d'Arcade Fire ou les derniers disques de Nick Cave And The Bad Seeds. Percutante, l'entrée en matière avec Asleep At The Wheel est immédiate. Voix haut perchée, grosse batterie qui tabasse et riffs de guitare acérés s'enchaînent dans des breaks qui placent le morceau comme l'un des plus catchy de la tracklist.
En amont de la sortie de ce disque, Matt Hayward avait prévenu qu'il ne fallait pas juger l'album sur ses premiers singles et le bonhomme avait raison. Certains morceaux très « Black Keys » comme Brothers & Sisters, Hoochie Coochie ou Himalayan allient sens de la mélodie et puissance et on les voit déjà tourner massivement en radio dans les prochaines semaines. Pourtant, ce qui prime ici, ce n'est pas la force d'avoir signé une galette fédératrice mais d'avoir réussi à démontrer l'étendue de leurs talents.

La saturation de Baby Darling Face Doll Honey s'est passablement effacée, tout comme la relative noirceur de Sweet Sour, pour laisser place en majorité au blues. Avec ces douze nouveaux morceaux, place à l'accalmie, une place par ailleurs accordée à Emma Richardson pour s'exprimer en allant bien au-delà des chœurs qu'elle pouvait assurer dans le passé. C'est ce qui donne naissance par exemple à la plus réussie des pistes à deux voix, la théâtrale Toreador, véritable morceau de bravoure où la batterie galopante nous emmène en pleine virée à travers le Far West. Très cow-boy également, Heaven's Key s'attire nos faveurs grâce à son rythme syncopé et l'orage sonique qu'elle déploie. Les amoureux de la première heure pourront pester contre un éventuel triptyque plus langoureux (Cold Sweat, I Guess I Know You Fairly Well, You Are All That I Am Not) en prétextant que les bikers ont revêtu leur cuir contre un cœur de rockeur peut-être un poil trop expansif.

Derrière le titre évocateur de ce nouvel albuum, le groupe ne cache pas ses ambitions et souhaite conquérir les foules. Avec à peine deux disques studio et un live au compteur, Band Of Skulls étaient déjà abonnés aux premières parties de luxes à travers le monde. Hymnes rock punchy, hits radios, blues racé, il y a l'embarras du choix avec Himalayan. Pas si mal pour un disque qui aurait pu s'intituler Wrecking Ball si une certaine Miley n'était pas passé par là.
Il n'y a pas à douter que cette nouvelle sortie de choix fera franchir un cap au groupe. Vous pourrez assister à cette mue à une place de choix puisque quelques jours après la sortie d'Himalayan, le trio se retrouvera le 3 avril au Trabendo à Paris et en tournée en France.
tracklisting
    01. Asleep at the Wheel
  • 02. Himalayan
  • 03. Hoochie Coochie
  • 04. Cold Sweat
  • 05. Nightmares
  • 06. Brothers and Sisters
  • 07. I Guess I Know You Fairly Well
  • 08. You Are All That I Am Not
  • 09. I Feel Like Ten Men, Nine Dead and One Dying
  • 10. Toreador
  • 11. Heaven's Key
  • 12. Get Yourself Together
titres conseillés
    Heaven’s Key, I Feel Like Ten Men, Nine Dead and One Dying, Toreador
notes des lecteurs
Du même artiste