logo SOV
Francesca Belmonte - ANIMA
Chronique Album
Date de sortie : 01.06.2015
Label : False Idols
4
Rédigé par Fantin, le 29 juin 2015
Bookmark and Share
On se doutait bien que le récent label de Tricky serait l'occasion de lancer en solo les talents qui l'accompagnent sur disque et sur scène. Ainsi, comme l'a fait Massive Attack en révélant Martina Topley-Bird, Adrian Thaws offre la lumière à la méritante Francesca Belmonte. Celle qui l'accompagne depuis son album False Idols paru en 2013, sort son premier disque, entièrement produit et parfois co-écrit avec le bristolien.

Les premiers extraits et vidéos dévoilés sur la toile séduisent par leur esthétique, leur noirceur et leur mélancolie contenue. À l'écoute de cet album mystérieusement intitulé ANIMA, c'est avant tout la noirceur qui se fait sentir. Les productions de Tricky sont à l'image de ses derniers albums, très directes, parfois industrielles, toujours très urbaines. Les samples sont concis, les lignes mélodiques courtes et répétitives.
De son côté, Francesca Belmonte parvient à varier les phrasés et démontre au cours de ces trois quarts d'heure de musique, tout ce dont sa voix est capable. Du R'n'B de Keep Moving au parler rap de Fast en passant par Joker et sa soul d'un autre temps, le talent de la londonienne est indéniable. Rares sont les chanteuses et chanteurs qui font tant d'efforts pour rendre une œuvre variée par la seule force de leurs cordes vocales.

Ce n'est pas une première et cet album n'invente à vrai dire pas grand chose. Cependant, la diminution regrettable et injustifiée du nombre de sorties trip-hop ces dernières années ne peut rendre cet album qu'appréciable. Après tout, quel autre courant musical peut se vanter d'une telle modernité et d'un tel mélange d'influences ?
Certes, ANIMA n'est pas parfait. Quelques passages dispensables (Driving, Fast) n'en font pas l'album de l'année, mais d'autres, plus originaux et délicats, sont vraiment remarquables. D'abord, il y a le single Stole et son flow lent sur fond de sample géométrique et articulé. Le délicat Come Take, quant à lui, fait d'une complainte introspective une ballade pop touchante et minimaliste. Lui succède l'étonnant Daisy, dont les couplets sont chantés par la cousine de Francesca Belmonte âgée de dix ans, si l'introduction du titre dit vrai.
Enfin, le disque se termine par l'immersif et subtilement arrangé Your Sons puis le plus électronique Are You, dont le clip figure déjà parmi les plus belles vidéos musicales de 2015. Cette dernière poussée mélancolique clôt de la plus belle des façons ce disque riche en saveurs. On retrouve là le charme planant qu'avaient certaines anciennes productions de Tricky, comme les mémorables Hell Is Round The Corner ou Past Mistake.

C'est donc un album qui plaira forcément aux inconditionnels de son œuvre. Francesca Belmonte est une belle révélation que l'on suivra évidemment avec attention.
tracklisting
    01. Intro
  • 02. Hiding In The Rushes
  • 03. Stole
  • 04. Keep Moving
  • 05. Walk With You
  • 06. Lying On The Moon
  • 07. Joker
  • 08. Strange Beat
  • 09. Brothers & Sisters
  • 10. Come Take
  • 11. Daisy
  • 12. Driving
  • 13. Fast
  • 14. Your Sons
  • 15. Are You
titres conseillés
    Stole - Come Take - Your Sons - Are You
notes des lecteurs
notes des rdacteurs