logo SOV

J Colleran

Luneworks

J Colleran - Luneworks
Chronique Album
Date de sortie : 11.03.2016
Label : Because Music
35
Rédigé par Sarah Pitet, le 10 mars 2016
Bookmark and Share
Le jeune irlandais Jack Colleran, plus connu sous le nom de MMOTHS, délivre ce mois-ci son premier LP. Deux mots divisent alors notre pensée : génial et agaçant.

Le voyage est tant mystique que crispant. L’album s’ouvre sur des titres où le musicien électronique semble mettre en doute la capacité de ses auditeurs à supporter les aigus, à ne pas serrer la mâchoires à la friction de deux métaux, et à ne pas baisser le son lâchement.

Une fois les titres You,Deu et Phase In passés, l’album s’avère bien plus intéressant qu’il n’y paraît. Le musicien explore la musique électronique, et en fait tant son terrain de jeu qu’on croirait parfois entendre de la musique aléatoire. Cette odyssée analogique distance enfin la musique électronique actuelle, régie par des kicks et des snares à n’en plus pouvoir, se fait ainsi plus expérimentale et de fait, plus appréciable.

Malgré tout quelques mélodies se dessinent parfois, dans Verbena, par exemple, où les samples de piano côtoient les sons retournés. Mais l’idée de mélodie paraît bien étrangère à MMOTHS, qui ajoute, dans ce premier album, sa pierre à l’édifice de l’expérimentation sonore.

Une nouvelle recrue dans le monde des pads et autres modulaires, donc, et, on l’espère, de nouvelles expériences à venir.
tracklisting
    01. You
  • 02. Deu
  • 03. Phase In
  • 04. Para Polaris
  • 05. Verbena
  • 06. Scent
  • 07. Eva
  • 08. Lucid
  • 9. Body Studies
  • 10. 1709
  • 11. Phase Out
  • 12. Ohm
  • 13. Naoko, Pt.1
  • 14. Naoko; Pt.2
titres conseillés
    Scent - Lucid - Naoko,Pt.1 - Naoko,Pt.2
notes des lecteurs
Du même artiste