Chronique album : Beaty Heart - Till The Tomb - Sound Of Violence
logo SOV

Beaty Heart

Till The Tomb

Beaty Heart - Till The Tomb
Chronique Album
Date de sortie : 29.07.2016
Label : Nusic Sounds
15
Rédigé par Cassandre Gouillaud, le 2 août 2016
Bookmark and Share
Le dernier souvenir que j'avais gardé de Beaty Heart, c'était celui d'un EP, découvert il y a bien cinq ans, qui ressemblait à s'y méprendre à du Animal Collective. Recherche faite, il s'agissait de ce fameux Slush Puppy/Cola EP. Je découvre au passage que Beaty Heart ont quand même eu le temps de sortir plusieurs singles et un album depuis. À mon habitude, j'ai bien plusieurs années de retard et, du coup, quelques attentes pour ce Till The Tomb.

Les années ont bien sûr agi sur la musique de Beaty Heart, mais les anglais ont bel et bien conservé leur sens de l'électro-pop expérimentale, habillée de samples et de sonorités folles. Flora, un hommage à la chanteuse de jazz brésilienne Flora Purin, s'ouvre sur des synthés sombres et grésillants bientôt couplés à un sample du Bad Bad Boys de l'éphémère trio des années 1990 Midi, Maxi & Efti. Étrange mélange d'entrée de jeu, mais accrocheur et réussi. Avec la seconde chanson de cet effort, Raw Gold, qui en est aussi la meilleure, le groupe insuffle à ces expérimentations un groove presque addictif. Leur pop se fait à la fois exigeante et entraînante. Ils réalisent un combo gagnant en mêlant la richesse de leurs textures musicale à un beat dynamique, que le falsetto de Josh Mitchell souligne et embellit.

Manque de chance, c'est toute l'énergie de la pop qui manquera cruellement à la suite. Till The Tomb se répand en banalités qui ne décollent jamais, comme un Soft Like Clay qui s'étend sans jamais parvenir à son point d'orgue. Beaty Heart parviennent tout juste à délivrer quelque chose de moyen, trop lent et aérien pour maintenir notre attention. Franchement regrettable quand un album paraissait si prometteur à l'issue de ses deux premiers titres. Difficile, surtout, d'imaginer que cet ennui latent pourrait aboutir à quelque chose en live, considérant des versions studios qui se traînent tout du long.

Au final, il est bien dommage que Beaty Heart n'aient pas eu la volonté ni de prolonger et approfondir leurs jeux de textures, ni d'intégrer des beats plus prononcés qui auraient enfin électrisé des synthés trop plats. Les six minutes planantes de Death Metal auraient pu être plus appréciables dans un album mieux équilibré, mais sonnent ici beaucoup trop longues. Il faut un peu plus de folie et de courage pour durablement ajouter sa pierre à l'édifice de l'électro-pop. Espérons que Beaty Heart retrouvera un peu du culot qui les animaient dans les premiers temps.
tracklisting
    01. Flora
  • 02. Raw Gold
  • 03. Glazed
  • 04. Till The Tomb
  • 05. Soft Like Clay
  • 06. Good Bunch
  • 07. Green Grease
  • 08. U Say
  • 09. Slide To The Side
  • 10. Death Metal
titres conseillés
    Flora, Raw Gold
notes des lecteurs
Du même artiste