logo SOV

Lankum

Between The Earth And Sky

Lankum - Between The Earth And Sky
Chronique Album
Date de sortie : 27.10.2017
Label : Rough Trade Records
4
Rédigé par François Freundlich, le 27 janvier 2018
Bookmark and Share
Anciennement nommé Lynched, du nom de ses deux fondateurs les frères Ian et Daragh Lynch, ce quatuor de Dublin mute en Lankum pour éviter les connotations négatives de ce patronyme. Accompagnés par Cormac MacDiarmada et Radie Peat, leur nouvel album propose une plongée dans la musique folk traditionnelle irlandaise semblant provenir des tréfonds d'une terre brûlée au vent. Cette musique est pour eux plus punk que le punk car elle parle de gens ordinaires sans aucun code ou mode, tout en délivrant un message beaucoup plus direct.

On s'en aperçoit effectivement dès le premier titre What Will We Do When We Have No Money?, question que bien des personnes se posent. Il s'agit d'une reprise de la chanteuse des 70's Mary Delaney, portée par la voix féminine, nasillarde et lancinante de Radie Peat. Elle se voit prolongée par des chœurs spirituels en harmonie. Nous plongeons dans un espace hors du temps, immortel, avec une simple note de cornemuse irlandaise comme seul accompagnement.
Lankum nous immergent dans tout ce que la musique peut porter d'authentique et de vrai, en dehors de cette époque de faux. On pense parfois aux Pogues sur ces chansons de marins déclamées par les voix des frères Lynch, semblant parfois interprétées en plein quartier de Temple Bar. Eux qui jouaient parfois dans les rues, pour un stew ou une bière comme seul paiement, ou pour des gens trop alcoolisés pour entendre quoi que ce soit, ont provoqué l'attrait de Jools Holland et des Sleaford Mods. Cette fois, ils nous donnent envie irrépressible de danser la gigue comme dans un mariage celte sur ces tourbillons de cornemuses, accordéon, violon, même si on a clairement pas une gueule à faire la farandole.

On préférerait certainement entendre la reprise a capella des Dubliners, Peat Bog Soldiers, avec ses voix en harmonie mélancolique à l'unisson, au bord des falaises de Moher près de Galway, plutôt que dans notre salon bien chauffé et à l'abri du vent. Évoluant à la limite du conte et de la chanson, Lankum narrent des histoires de whisky et de marins malchanceux sur des airs aussi entrainants que le trimaran de François Gabart. La plus belle composition de cet album reste The Granite Gaze, un guitare - voix plus contemporain fredonné par Radie Peat avec cet instrumental final apportant un supplément d'âme essentiel. La longue complainte de près de douze minute The Turkish Reveille nous plonge dans une ambiance humide et verdâtre, mais tellement réconfortante. Le disque se termine sur une note de joie de vivre avec une reprise de Willow Garden, morceau traditionnel du 19ème siècle en Irlande déjà repris par Bon Iver ou Mark Kozelek.

Si vous cherchez un disque pour accompagner votre road trip en terre d'Éireann ou simplement vous téléporter à l'approche de la Saint-Patrick , Lankum peut vous fournir du matériel. Mais au delà du traditionnel, on a pu apercevoir des influences allant de l'americana jusqu'au krautrock ou à la musique psychédélique. So yes : We answer Ireland's call !
tracklisting
    01. What Will We Do When We Have No Money?
  • 02. Sergeant William Bailey
  • 03. Peat Bog Soldiers
  • 04. The Townie Polka
  • 05. Bad Luck to the Rolling Water
  • 06. Déanta in Éireann
  • 07. The Granite Gaze
  • 08. The Turkish Reveille
  • 09. Willow Garden
titres conseillés
    The Granite Gaze - What Will We Do When We Have No Money?
notes des lecteurs