logo SOV

Gengahr

Where Wildness Grows

Gengahr - Where Wildness Grows
Chronique Album
Date de sortie : 09.03.2018
Label : Transgressive Records
4
Rédigé par Johan, le 9 mars 2018
Bookmark and Share
Enregistré en à peine deux semaines, le successeur de A Dream Outside voit le jour deux ans et demi après celui-ci. Le résultat actuel a pourtant failli ne pas voir la lumière du jour et l'on aurait pu se retrouver, d'après les dires du batteur Danny Ward, avec un disque au « son froid et stérile ».
Il n'en est fort heureusement pas le cas, le groupe ayant décidé de se débarrasser de près d'un an de travail et repartir de zéro aux Pool Studios dans le sud de Londres, avec l'aide du producteur Neil Comber (Glass Animals, Django Django, M.I.A). En ressort ainsi un second album tout aussi passionné que le premier, à la pop illuminée portée par la voix cristalline de Felix Bush.


Alors que A Dream Outside laissait rêveur dès la première plage, Where Wildness Grows, lui, met plus de temps à s'apprivoiser. Before Sunrise et Mallory, aux mélodies assez similaires, seraient de très bons titres si l'on n'écoutait pas du Gengahr. Le premier coup de cœur survient véritablement à partir du troisième, Is This How You Love, à la funk psyché façon Unknown Mortal Orchestra et aux chœurs interprétés par la toute aussi charismatique chanteuse de Wolf Alice, Ellie Rowsell.

Les compositions ne font dès lors que monter en qualité, de l'extatique I'll Be Waiting et ses airs mixant Glass Animals à The Veils à la tendre Pull Over (Now), en passant par la ténébreuse Where Wildness Grows et une Blind Truth dissonante, avec un Felix Bush aux intonations fortement Thom Yorke-sque ! Mais, plutôt que proposer douze chansons au son Gengahr comme ces dernières, la formation londonienne sort de sa zone de confort à travers une poignée d'autres qui, à l'image de Wolf Alice justement, conservent l'identité du groupe tout en empruntant un virage plus sauvage.
Le premier single Carrion, bondissant et immédiat, en fut la preuve en septembre dernier, avant d'être maintenant suivi d'autres morceaux tout aussi débridés, que ce soit le joyau rock Burning Air ou encore les deux plages de fin, Rising Tides au final invincible que l'on a envie de hurler à tue-tête des jours durant, puis la psych rock Whole Again et son refrain envoûtant en duo avec Billie Marten.


La dure étape du second album n'est donc au final pas un mal quand il en ressort un album aussi dense et complexe que ce Where Wildness Grows, aux fulgurances pop indomptables et, on ne le répètera jamais assez, au spectre vocal de Felix Bush définitivement capable du meilleur comme du merveilleux !
tracklisting
    01. Before Sunrise
  • 02. Mallory
  • 03. Is This How You Love
  • 04. I'll Be Waiting
  • 05. Where Wildness Grows
  • 06. Blind Truth
  • 07. Carrion
  • 08. Burning Air
  • 09. Left In Space
  • 10. Pull Over (Now)
  • 11. Rising Tides
  • 12. Whole Again
titres conseillés
    Rising Tides, I'll Be Waiting, Blind Truth, Carrion
notes des lecteurs
Du même artiste