logo SOV

The Leisure Society

Arrivals & Departures

The Leisure Society - Arrivals & Departures
Chronique Album
Date de sortie : 12.04.2019
Label : Ego Drain Records
3
Rédigé par Olivier Kalousdian, le 4 avril 2019
Bookmark and Share
Il y a dix ans sortait The Last Of The Melting Snow, premier single de The Leisure Society. Pour fêter cela dignement, les londoniens annoncent leur cinquième disque sous la forme d'un double CD de huit titres chacun.

Depuis l'album, The Fine Art Of Hanging On et son très beau succès critique, on avait un peu perdu la trace de la bande à Nick Hemming. Arrivals & Departures, annoncé le 12 avril sur le label Ego Drain, sort quatre ans quasiment jour pour jour après un dernier opus empli de vague à l'âme.

Voix suave, piano clair, mélodies folk, l'humeur du titre éponyme ouvrant l'album Arrivals & Departures est langoureuse, pour ne pas dire asthénique, comme une très lente ballade lacustre sur un canal surplombé par un ciel anglais bientôt menaçant. L'explication de ce mood, gris souris gravé sur les deux galettes que composent Arrivals & Departures, peu enclin à la gaieté est à rechercher du coté de l'ancienne compagne de Nick Hemming, Helen Whitaker (ex-membre du groupe). Après une séparation et un déménagement de la maison conjugal, Nick Hemming s'en est allé trimballer ses valises, de maison en maison (d'amis ou de location) au travers le Peak District, le Cotswolds et même dans la ville de Richelieu en France dans une bâtisse moyenâgeuse. Posant son inspiration, ses instruments et son spleen de ville en ville pendant dix-huit mois pour y terminer l'enregistrement de Arrivals & Departures. Un titre d'album qui prend donc tout son sens. Le groupe a également investi l'Union Chapel à Londres, tard le soir, pour capturer les sections de cordes et de chœurs de l'album, avec l'aide de Brian Eno et de la poète Liz Berry.

Premier single tiré du double album, God Has Taken A Vacation pose enfin une guitare électrique sur une complainte aux accents de The Beatles période Come Together ; d'autres diront que s'il faut tomber dans la référence, autant parler de The Kinks.
Si le titre a des relents mélancoliques évidents, Nick Hemming se défend, en partie, d'avoir voulu composer une chanson ode à son ex-relation amoureuse. « Si j'ai démarré l'écriture de ce titre en pensant à ma récente séparation, ce sont les évènements internationaux qui ont concouru à son achèvement. Les divisions, les replis sur soi ou encore la perte de confiance... tant de sujets d'actualité qui, il est vrai, trouvent un véritable écho dans le schéma d'une séparation ».
Et ce n'est pas le titre suivant, I'll Pay For It Now qui viendra démentir l'emprise de cet événement personnel sur l'écriture de Arrivals & Departures. Tel une valse triste, il parviendrait presque à humidifier les yeux d'un bédouin aguerri ayant épuisé ses réserves d'eau à travers le Sahara. Le sentiment qui prédomine donc après l'écoute du premier disque, c'est la nostalgie.

Sur la seconde galette de Arrivals & Departures, le ton semble changer, un rayon de soleil apparaît à nouveau dans une trouée au milieu des sombres cumulus. Les deux parties du titres Mistakes On The Field réchauffent l'atmosphère et incitent à aller de l'avant ; comme Nick Hemming a dû en ressentir l'envie, à un moment donné.
Mais, le passé résiste et, avec raffinement, il est vrai le tracklisting de Arrivals & Departures - exceptés quelques titres dont fait partie l'agréable et (enfin) balancé, Beat Of A Drum - est tout sauf un remède à la mélancolie !

A l'instar d'un Andrew Bird – un mec seul qui siffle joyeusement ? une guitare sèche ? quelques onomatopées ? c'est une chanson d'Andrew Bird ! – Nick Hemming et son groupe sont en train de se photocopier eux mêmes depuis quelques années.
Récemment, Nick Hemming déclarait : « Le pire après une séparation, c'est qu'on se sent paumé, déboussolé. On se dit : Ok, et maintenant ? ». Maintenant, si tu veux mon avis, prends des vacances dans le sud de la France, sors dans les bars et, surtout, réécoutes Fight For Everyone, very loud !
tracklisting
    CD1
  • 01. Arrivals & Departures
  • 02. A Bird A Bee Humanity
  • 03. God Has Taken A Vacation
  • 04. I'll Pay For It Now
  • 05. Overheard
  • 06. Let Me Bring You Down
  • 07. Be You Wherever
  • 08. Arundel Tomb
  • CD2
  • 01. Don't Want To Do It Again
  • 02. Mistakes On The Field (Part I)
  • 03. Mistakes On The Field (Part II)
  • 04. Leave Me To Sleep
  • 05. Beat Of A Drum
  • 06. There Are No Rules Around Here
  • 07. You've Got The Universe
  • 08. Ways To Be Saved
titres conseillés
    Be You Wherever - Beat Of A Drum - God Has Taken A Vacation - Mistakes On The Field
notes des lecteurs
Du même artiste