logo SOV

Clinic

Wheeltappers And Shunters

Clinic - Wheeltappers And Shunters
Chronique Album
Date de sortie : 10.05.2019
Label : Domino Records
45
Rédigé par Amandine, le 9 mai 2019
Bookmark and Share
Voilà plus de deux décennies que la bande de chirurgiens masqués de Clinic officie et délivre ses noirceurs enivrantes mais il aura fallu attendre sept ans pour voir naître ce huitième album ; Wheeltappers & Shunters, en référence à un obscur vieux programme télé de variété diffusé dans les années 70 en Angleterre, reprend la formule magique du groupe : douze titres, des synthés vintage et cette voix si caractéristique, le tout en moins de trente minutes, ils ne perdent pas de temps et vont droit au but !

Le frontman, Ade Blackburn, déclare avoir voulu, par le biais de cet album, démystifier les 70's et montrer qu'il pouvait aussi y avoir un côté pervers et sombre à cette époque que l'on associe souvent à la libération des mœurs et à la désinvolture. Il a sans nul doute réussi son pari.
Seulement quinze secondes de Laughing Cavalier nous permettent d'être rassurés : Clinic nous délivrent à nouveau un son krautrock brut où le post-punk n'est jamais loin ; la mélodie est lourde et lancinante, l'atmosphère malsaine. Même combat sur D.I.S.C.I.P.L.E. (une minute douze d'efficacité) ainsi que Mirage qui nous berce de sa rythmique binaire presque viscérale.

Néanmoins, la dimension psychédélique est également omniprésente sur ce Wheeltappers & Shunters ; qu'il s'agisse des « Hihihi, Hohoho, Hahaha » de Laughing Cavalier ou de Rejoice! et ses réminiscences de Lucifer Sam, le fantôme de Syd Barrett accompagne la quasi intégralité de l'album.
New Equations (At The Copacabana) conclue de la plus étrange des manières avec ses bruits de machine à écrire, où la douceur côtoie l'étrangeté, où l'on avance dans un équilibre délicat.

S'il est parfois difficile de réussir à asseoir une ambiance quand les titres sont à peine assez longs pour être propulsés, Clinic y parviennent avec brio et les césures sont autant de pauses nécessaires pour reprendre son souffle et repartir de plus bel. Leur pop noire, loin des clichés dansants, reste ancrée en tête.
La très vampirique Rubber Bullet serait à elle seule un parfait condensé de ce huitième album : en moins de deux minutes trente, elle marque Wheeltappers & Shunters au fer blanc notamment grâce à son son très 70's et malgré tout intemporel.

Le meilleur conseil que l'on pourrait vous donner serait de venir visiter ce freakshow suave.
tracklisting
    01. Laughing Cavalier
  • 02. Complex
  • 03. Rubber Bullets
  • 04. Tiger
  • 05. Ferryboat Of The Mind
  • 06. Mirage
  • 07. D.I.S.C.I.P.L.E.
  • 08. Flying Fish
  • 09. Be Yourself/Year Of The Sadist
  • 10. Congratulations
  • 11. Rejoice!
  • 12. New Equations (At The Copacabana)
titres conseillés
    Laughing Cavalier, Rubber Bullets, Rejoice!
notes des lecteurs
Du même artiste