Chronique album : Foals - Everything Not Saved Will Be Lost - Part 2 - Sound Of Violence
logo SOV

Foals

Everything Not Saved Will Be Lost - Part 2

Foals - Everything Not Saved Will Be Lost - Part 2
Chronique Album
Date de sortie : 18.10.2019
Label : Transgressive Records
35
Rédigé par Emmanuel Stranadica, le 20 octobre 2019
Bookmark and Share
Après une première moitié parue en mars, Foals nous reviennent avec la deuxième partie de leur épopée : Everything Not Saved Will Be Lost - Part 2. Si le précédent disque nous avait rabiboché avec le groupe, après leur plutôt lourdingue What Went Down, qu'en allait-il être de ce second disque ? Le single annonciateur de l'album, Black Bull, paru fin juillet, nous avait un tant soit peu inquiétés. Rageur et assez proche de l'esprit de What Went Down, on ne peut pas dire que la chanson nous avait véritablement emballés. On craignait même de retrouver un groupe qui montre à nouveau sérieusement les muscles et envoie du lourd pour ce nouveau disque.

L'album débute avec un petit instrumental, Red Desert, dont la sonorité froide et lancinante nous rappelle quelque peu celles de These New Puritans période Hidden. Une grosse minute plus tard, le disque prend alors vraiment son envol avec The Runner, chanson déjà dévoilée en septembre. Les guitares sont ici encore une fois très acérées, la batterie cogne et la voix de Yannis est très en avant. Malgré tout la chanson ne fait pas aussi dévastatrice que Black Bull. Elle se montre d'ailleurs assez plaisante au final, notamment grâce à son refrain modulé, malgré un démarrage plutôt brutal.
On a alors le sentiment que Foals vont nous la rejouer rock puissant, un peu à l'opposé de l'esprit de Everything Not Saved Will Be Lost - Part 1. Pourtant Wash Off et son intro terriblement Foalsienne, va nous donner tort. Si la mélodie du morceau est rapide, le côté rock rageur est lui mis de côté. L'album va somme-toute se montrer multi-facettes avec certains moments de grâce et d'autres beaucoup moins réussis.

Like Lightning trouve une place littéralement atypique. Le rythme saccadé et la voix de Yannis lui confèrent un côté chamanique. Dreaming Of, comme son nom l'indique, nous entraîne vers un autre univers irréel. Moins lourd que la plupart de ses prédécesseurs, le morceau va se faire annonciateur d'un autre versant musical. A commencer par cette petite douceur au piano, Ikaria, qui vient délicatement nous bercer avant que ne résonnent à nouveau les guitares de 10,000 Feet. Celles-ci sont davantage évanescentes et laissent surtout une place prédominante aux coups de batterie de Jack Bevan et au chant de Yannis. Le spleen de Into The Surf va suivre, et on sent à ce moment de l'album que tout pourrait basculer vers la lumière ou vers les ténèbres. Aussi lorsque les premières notes de Neptune retentissent, on comprend déjà que le final sera étincelant. Aux antipodes du sublime I'm Done with the World (& It's Done with Me) qui clôturait le premier chapitre de cette série en deux actes, le bouquet final est tout bonnement immense. Osé, car jamais Foals n'avaient jusqu'ici accouché d'une chanson longue de plus de dix minutes. C'est surtout la structure de celle-ci qui nous subjugue avec cette longue ligne de guitare incroyablement prenante.

Malgré une première moitié d'album assez bancale, Foals réussissent à nous séduire avec cette seconde partie d'une œuvre assez surprenante. Si les deux versets sont assez différents, ils se montrent au final assez complémentaires, même si une légère préférence ira pour notre part au premier chapitre. La troupe d'Oxford démontre là un large éventail de ce qu'ils sont devenus. Les guitares se font moins minimalistes que par le passé mais le groupe est devenu une énorme machine. Si tout ce qui n'a pas été sauvé disparaîtra, la saga Foals est loin d'être terminée.
tracklisting
    01. Red Desert
  • 02. The Runner
  • 03. Wash Off
  • 04. Black Bull
  • 05. Like Lightning
  • 06. Dreaming Of
  • 07. Ikaria
  • 08. 10,000 Feet
  • 09. Into The Surf
  • 10. Neptune
titres conseillés
    Neptune - Wash Off - Into The Surf
notes des lecteurs
Du même artiste