logo SOV

Mystery Jets

A Billion Heartbeats

Mystery Jets - A Billion Heartbeats
Chronique Album
Date de sortie : 03.04.2020
Label : Caroline International
4
Rédigé par Laetitia Mavrel, le 3 avril 2020
Bookmark and Share
Incroyable hasard que la sortie de ce sixième album de Mystery Jets en pleine épidémie de COVID-19. Initialement prévu en septembre dernier mais repoussé des suites de soucis de santé pour Blaine Harrison, son compositeur, les thématiques de ce A Billion Heartbeats sont plus que d'actualité dans cette incroyable crise sanitaire et humaine que nous vivons actuellement.

Pour rappel, Mystery Jets ont à la suite de leur précédent disque début 2016 pris quelques congés les uns des autres. William Rees s'est éloigné de la vie londonienne pour s'établir dans la paisible ville de Margate et Blaine Harrison s'est lancé dans un long voyage le menant jusqu'aux contrées sauvages de l'Islande, à l'époque où le Brexit et l'élection de Trump bouleversaient toute une moitié de l'Occident.

Ce disque sent la maturité. On le ressent dans les thèmes abordés, les messages forts et dans une facette musicale mêlant un habile retour à un rock indé cinglant et une pop orchestrale adoucissant le tout.
A Billion Heartbeats s'offre une identité propre par rapport aux disques précédents, ce qui est une tradition chez Mystery Jets pour qui chaque album s'ancre dans une tendance bien particulière. Suite aux accents texans de Radlands et aux compositions psyché floydiennes de Curve Of The Earth, un retour plus conventionnel s'amorce ici. Mystery Jets manient les ingrédients d'une pop rock raffinée et surtout exempte de tout artifice, distillée de façon plus ou moins intense selon les morceaux.

Ainsi, le disque débute avec le pétaradant Screwdriver aux riffs de guitares incisifs nous plongeant dans cette power pop chère à nos meilleurs groupes de la fin des 90s. Le panel des influences s'élargit rapidement dès le très bon second titre Pretty Drone qui opte pour des résonances pop psychédéliques alternant avec des chants en chœur et des riffs garage très 70s.

Le voyage est temporel car chaque titre peut s'enorgueillir d'influences très variées. La synth pop s'invite sur History Has Its Eyes On You et sur Endless City. Suit un léger soupçon de prog rock atmosphérique sur Cenotaph et Watching Yourself Disappear, puis arrivent quelques ballades plus anecdotiques mais néanmoins très appréciables telle Campfire Song qui donnent un mélange hétérogène mais cohérent sur la longueur.

Le point fort de cet album réside dans les paroles. N'en déplaise aux non anglophones, les messages militants méritent un détour par vos dictionnaire papiers ou en ligne. History Has Its Eyes On You relate les nombreuses marches pour l'égalité des droits des femmes de 2017 à Londres et des odes à la NHS (National Health Services, équivalent de notre fonction publique hospitalière) rencontrent un écho des plus pertinent en ces tristes jours dans les titres Hospital Radio (« Our Blood Is Not For Sale » déclame Blaine) et Watch Yourself Disappear, à propos de la prise en charge des pathologies mentales.
Le titre éponyme A Billion Heartbeats délivre un message un peu naïf mais indispensable à clamer aujourd'hui : « Every human has a billion heart beats so why do we lie and cheat til we're told time is up? ».

Malencontreux hasard du calendrier, le sixième album de Mystery Jets est en pleine résonance avec l'actualité, nous faisant prendre conscience que quels que soient les maux dont nos sociétés souffrent, les racines restent les mêmes : les inégalités sociales et économiques flagrantes. Musicalement parlant, ce disque nous réconcilie avec l'identité indie rock des débuts : guitares plus assurées, rythmiques déstructurées et le chant aussi passionné que mélodieux donne un ensemble à la texture riche et convaincant.

La tournée des Mystery Jets étant à ce jour uniquement anglaise et prenant place entre fin novembre et début décembre, il est à espérer une venue en France en 2021 où le public connaisseur saura leur réserver un accueil à la hauteur de ce nouvel album, indispensable en ces temps de confinement.
tracklisting
    01. Screwdriver
  • 02. Pretty Drone
  • 03. History Has Its Eyes On You
  • 04. A Billion Heartbeats
  • 05. Endless City
  • 06. Hospital Radio
  • 07. Cenotaph
  • 08. Campfire Song
  • 09. Watching Yourself Slowly Disappear
  • 10. Wrong Side Of The Tracks
titres conseillés
    Pretty Drone, Hospital Radio, Screwdriver, History Has Its Eyes On You
notes des lecteurs
Du même artiste