logo SOV

Ian Skelly

Drifters Skyline

Ian Skelly - Drifters Skyline
Chronique Album
Date de sortie : 31.07.2020
Label : Non signé
35
Rédigé par Yann Guillo, le 21 août 2020
Bookmark and Share
Batteur du merveilleux groupe de Liverpool The Coral, Ian Skelly mène aussi depuis quelques années une carrière parallèle sous deux casquettes. En tant que compositeur et chanteur solo d'abord, avec le psychédélique et ambitieux Cut From A Star, mais aussi avec The Serpent Power, le groupe fondé avec Paul Molloy, ex-guitariste des Zutons et actuel membre de The Coral.

Arrivé par surprise, Drifters Skyline est donc le deuxième effort publié sous son nom. Seul maître à bord, le capitaine Skelly est très en forme. Il livre douze titres courts dans un registre vaporeux cool qui n'est pas sans rappeler la période post Pet-Sounds des Beach Boys (Thoughts Of You aurait notamment pu figurer sur Friends ou Wild Honey).

C'est que, pour enregistrer cet album, Ian Skelly est parti à Berlin composer au fil de l'inspiration que lui soufflait la Spree des morceaux spontanés, non prémédités. En résulte des chansons simples mais diablement attachantes. Elles peignent l'esprit vagabond d'un garçon rêveur. L'imaginaire d'un Lad de Liverpool s'évadant dans une Amérique déjà disparue. Celle, pêlemêle, des années 1950-1960, des films fantastiques et westerns surannées (Captain Caveman), du rock'n'roll et de la country-rock des pionniers (Jokerman, Travelling Mind), de la pop baroque psychédélique (Gold In The Mud, Laugh To Keep From Crying), de l'acid rock (Spirit Plane, Wake The World) ou des mélodies hippies de Love (Silver Song).

Le tout est très joliment habillé de ce qui fait indéniablement la marque des Skelly : un verni organique ultra chaleureux vintage sans pour autant être daté. Guitares acoustiques scintillantes, orgues 60ies et synthés gentiment psychédéliques, mellotrons, guitares bluesy, batteries feutrées...
Au final, on se délecte d'un album aux tons sépias mais au très fort pouvoir apaisant. Comme une invitation à un voyage dans le temps à travers les cieux californiens d'avant le réchauffement climatique, d'avant Trump, d'avant le COVID-19. Et, dans cette faille spatio-temporelle, et bien, on est pas mal...
tracklisting
    01. Captain Caveman
  • 02. Over The Moon
  • 03. Jokerman
  • 04. Travelling Mind
  • 05. Laugh To Keep from Crying
  • 06. Thoughts Of You
  • 07. Drifters Skyline
  • 08. Gold In The Mud
  • 09. Spirit Plane
  • 10. Lady In Comus
  • 11. Silver Song
  • 12. Wake The World
titres conseillés
    Drifters Skyline, Jokerman, Silver Song, Gold In The Mud
notes des lecteurs
Du même artiste