logo SOV

Kelly Lee Owens

Inner Song

Kelly Lee Owens - Inner Song
Chronique Album
Date de sortie : 28.08.2020
Label : Smalltown Supersound
45
Rédigé par Pierre-Arnaud Jonard, le 28 août 2020
Bookmark and Share
Trois ans après un premier LP particulièrement réussi, on a grand plaisir à retrouver Kelly Lee Owens. Sur ce second opus, la galloise poursuit dans la même veine que celle de son premier album mais avec plus d'assurance, rendant ce disque encore meilleur que son prédécesseur.

Il est assez rare d'oser marier dream pop et techno et c'est pourtant cette combinaison gagnante qui fait toute la beauté de cet album. Kelly Lee Owens a compris que ses deux genres musicaux ne sont pas si dissemblables que cela dans leur approche de la transcendance, de l'hypnose et de la rêverie. Il en résulte un disque qui serait comme la bande-son d'un long et beau voyage imaginaire.
Il est tout aussi rare d'oser démarrer un album par une reprise. Avec Arpeggi, la reprise de Radiohead qui ouvre l'album, on s'attend à découvrir un superbe disque d'ambient mais dès le second morceau, On, Kelly Lee Owens oeuvre dans un style dream pop sur lequel sa voix fait des merveilles avant que le titre ne bifurque sur une techno froide de type berlinoise. Melt! qui suit est quant à lui complètement électro et se révèle comme le morceau parfait pour dancefloor : hypnotique à souhait et répétitif comme il faut.

C'est la grande force de ce disque : il ne va jamais là où on l'attend. Kelly Lee Owens se montre aussi douée pour balancer des morceaux techno sublimes (ce Jeanette que l'on pourrait écouter en boucle jusqu'à épuisement) que de l'ambient ou de la dream pop de grande classe.
Tout dans ce disque, du début à la fin, est beau, et cela dans des styles extrêmement différents ce qui montre l'immense talent de cette musicienne. Inner Song est comme un voyage et l'on comprend mieux à la fin de son écoute pourquoi la galloise a choisi de l'ouvrir par un titre ambient comme Arpeggi. On comprend également pourquoi l'album se termine par un Wake Up psalmodié : l'artiste nous invite à nous réveiller de ce rêve dans lequel elle nous a entrainés.

Entre temps, nous aurons traversé des sommets d'hypnose avec Re-wild ou le délicieux et délicat L.I.N.E, des merveilles techno (Jeannette) et des morceaux totalement inclassables comme ce Corner Of My Sky sur lequel la voix rauque et sépulcrale de John Cale donne la chair de poule. On ne s'étonne pas de voir un homme d'un tel calibre invité sur cet album car avec ce disque, Kelly Lee Owens réussit ce pari presque impossible déjà relevé en leur temps par le Velvet Underground : concilier musique d'avant-garde et musique populaire.
Certains morceaux de Inner Song pourront ainsi être joués dans les clubs de Liverpool ou de Manchester tandis que d'autres le seront dans les galeries d'art contemporain du monde entier.

Avec cet album, Kelly Lee Owens prouve définitivement qu'elle est l'une des artistes les plus intéressantes du moment. Son disque recèle tant de trésors qu'après mille écoutes, il ne les révèlerait toujours pas tous. Un très, très grand disque.
tracklisting
    01. Arpeggi
  • 02. On
  • 03. Melt!
  • 04. Re-Wild
  • 05. Jeanette
  • 06. L.I.N.E.
  • 07. Corner Of My Sky
  • 08. Night
  • 09. Flow
  • 10. Wake-Up
titres conseillés
    Jeanette, L.I.N.E, Corner Of My Sky
notes des lecteurs