logo SOV

D. Gee Mono

A Little Less Fire

D. Gee Mono - A Little Less Fire
Chronique Album
Date de sortie : 07.05.2021
Label : Vitamin Gee Records
2
Rédigé par Olivier Kalousdian, le 5 mai 2021
Bookmark and Share
Prêt et annoncé depuis la fin 2020, et repoussé pour cause de crise sanitaire, le premier album solo de l'alter ego de Darius Keeler et co-fondateur du groupe Archive, Danny Griffiths, sort ce 7 mai sur le tout nouveau label Vitamin Gee Records.

A contrepied de ce qui aurait pu être attendu et convenu, A Little Less Fire de D. Gee Mono s'éloigne presque diamétralement de l'univers et des colorations musicales d'Archive. Sauf à remonter aux débuts trip-hop de l'album Londinium en 1996 ou aux expérimentations cinématico-industrielles de Axiom en 2014.

Le titre Dirge 5, nom mystérieux s'il en est, ouvrant l'album propose un collage de sons et de voix qui ne sont pas sans rappeler les débuts du groupe Public Service Broadcasting ou The Chemical Brothers dans leurs sonorités brut de décoffrage.
Lisa Mottram entre en piste dès le deuxième titre pour apaiser et aplanir définitivement la galette. Elle y restera pour huit des onze titres du tracklisting de A Little Less Fire. Cette dernière avait intégré le collectif protéiforme d'Archive lors de la tournée « 25 ». Sa voix de galloise est envoûtante, vaporeuse comme peut l'être celle de Beth Gibbons, notamment sur les évanescents Whatever It Was ou Over Now, accompagnée uniquement d'un piano solo et de quelques nappes cosmiques.

La « matière noire », c'est ce qui pourrait caractériser cette oeuvre de Danny Griffiths, de son artwork à sa coloration de titres dont les lignes mélodiques sont pratiquement absentes. Au bénéfice d'une pression atmosphérique lourde, symbolisée par de nombreux pianos clairs et nappes synthétiques très électriques, à la limite de l'orage magnétique. Le titre Hope In Hell en est une parfaite représentation.
A propos de cette oeuvre, Danny Griffiths déclare : « C'est quelque chose que j'avais en tête depuis longtemps. J'ai mis plus de trente ans à le finaliser, principalement à cause de mon manque de confiance ainsi que mon excès de créativité ».

Après trois décennies de maturation, on aurait toutefois pu s'attendre à un peu plus de magie et, tant qu'à faire de casser les codes de la construction mélodique, à plus liberté expérimentale de la part de l'hémisphère cérébral gauche d'Archive.
tracklisting
    01. Dirge 5
  • 02. A Little Less Fire
  • 03. Let It Rain
  • 04. Whatever It Was
  • 05. Over Now
  • 06. Nasty
  • 07. So Cold
  • 08. Handy Man
  • 09. Insomnia
  • 10. Hope In Hell
  • 11. The Cure
titres conseillés
    Dirge 5 ; Hope in Hell ; Handy Man
notes des lecteurs