logo SOV

Art School Girlfriend

Is It Light Where You Are

Art School Girlfriend - Is It Light Where You Are
Chronique Album
Date de sortie : 10.09.2021
Label : Wolf Tone/Fiction Records
4
Rédigé par Franck Narquin, le 12 septembre 2021
Bookmark and Share
Biberonnée à la new-wave et au shoegaze, Polly Mackey aka Art School Girlfriend, ex-leader des gothiques gallois Deaf Club, a depuis plusieurs années troqué les guitares pour une synth-pop mélancolique tintée d'électronica arty. Après une poignée de singles remarqués disséminés au compte-goute depuis quatre ans, notre petite amie préférée dévoile enfin son premier album, sorti sur Fiction Records, le mythique label de The Cure. Dès trois garçons imaginaires, Polly Mackey a gardé le goût de la noirceur alliée à un sens de la pop adolescente. La comparaison s'arrête tout de même là, l'influence d'Everything But The Girl ou de The XX s'avérant nettement plus flagrante.

L'album s'ouvre sur les morceaux les plus uptempo, ou tout du moins les plus pop, In The Middle et Is It Light Where You Are. Si la formule mélangeant timbre de voix grave et mélodie légère rehaussée de beats entrainants s'avère efficace, celle-ci manque un peu d'originalité et ces titres souffrent d'un caractère un peu trop lisse. On préfèrera nettement quand Art School Girlfriend creuse un peu loin dans ses failles et laisse parler ses démons pour accoucher d'une electronica sombre et torturée, parfois saupoudrée de touches de vocoder bienvenues, comme sur Colour Me et Good As I Wanted, mais encore plus sur Give, véritable chef d'œuvre de l'album, au sound design minimaliste et ultra-maitrisé, tout en émotion contenue et qui fera se hérisser les poils des plus imberbes d'entre vous.

Si ce premier opus a été maturé tout au long de ses vingt-cinq premiers années, il a été enregistré en quelques semaines, en plein confinement, dans l'urgence imposée par une séparation douloureuse. Il sera donc question ici de la souffrance qu'impose une rupture amoureuse mais aussi de l'excitation provoquée par la naissance d'un nouvel idylle. Le fonds et la forme fusionnent ainsi harmonieusement, les ambiances dark et atmosphériques alternant avec des envolés lyriques et de longues montées en pression.

Rarement nom d'artiste n'aura été aussi pertinent (à part The Kills, car il faut bien l'admettre, ils tuent, comme sur la BO géniale du encore plus génial Titane, de notre chouchoute Julia Ducournau, mais celle-ci n'étant ni musicienne, ni britannique, ici nous n'en parlerons point). Ce premier essai semble réellement écrit par une étudiante en art, alternant déjà-vu et manque de personnalité avec coups de maître et inspirations bluffantes, mais laissant avant tout entrevoir de très belles perspectives. Pour citer notre émérite confrère Christophe Conte des Inrocks, si Is It Light Where You Are est un album un peu vert (mais lui parlait du Homework de Daft Punk), Art School Girlfriend s'impose comme une artiste à suivre des très près sur la scène électro-pop anglaise.
tracklisting
    01. In The Middle
  • 02. Is It Light Where You Are
  • 03. Softer Side
  • 04. Give
  • 05. Low Light
  • 06. Colour Me
  • 07. Helm
  • 08. Good As I Wanted
  • 09. Bored Of Myself
  • 10. Eyes On You
titres conseillés
    Is It Light Where You Are - Give - Colour Me
notes des lecteurs