logo SOV

Oh Wonder

22 Make

Oh Wonder - 22 Make
Chronique Album
Date de sortie : 22.07.2022
Label : Island Records
35
Rédigé par Pierre-François Long, le 18 juillet 2022
Bookmark and Share
Après 22 Break sorti en octobre dernier, voilà que le duo composé d'Anthony et Josephine Vander West nous propose la suite de cet album, baptisé 22 Make. Et le qualificatif qui semble le plus approprié pour définir ce nouveau disque est : mignon.

Mignon comme le morceau d'intro, qui donne son titre à l'album. C'est joliment fait, certaines sonorités ne vont pas sans rappeler le duo Scarlett Johansson / Pete Yorn, les harmonies vocales sont parfaites, c'est très propre... presque trop en réalité. Car ce côté très lisse aseptise finalement pas mal la chanson, et on se retrouve en présence d'un produit certes très bien fichu, mais singulièrement dénué d'âme et de profondeur.

Le constat se confirme avec le titre suivant (Magnificent, rien à voir avec U2), en revanche True Romance relève le niveau côté production, avec des boucles de synthés et des cordes qui font leur apparition. Cela compense avec le côté très plat des paroles (« I can't take my eyes off you », « ‘Cause I'm in love with you »...). Little Tigers est quant à elle assez réussie, notamment son final instrumental, et on se dit que l'album va se bonifier au fil des titres.

Sauf qu'en réalité, 22 Make joue aux montagnes russes niveau qualité. Dès que le tempo accélère, ce que propose le duo n'est vraiment pas terrible, oscillant entre le R'n'B fadasse (Can We Always Be Friends) et le franchement vulgaire (Fuck It I Love You, aucun rapport avec le titre du même nom de Lana Del Rey). En outre, Stop Waiting, bien que pas à proprement parler ratée, sonne comme déjà entendue de nombreuses fois.

A contrario, Oh Wonder sont capables de claquer un morceau aux allures de single (Sweet Disaster, redoutablement efficace) et trois vignettes jolies comme tout (Apollo, 365 et la très belle Say Something qui clôture le disque) démontrant leur talent mélodique évident. Il est d'autant plus dommage que tout l'album ne soit pas à la hauteur de ces quatre titres et que l'on se retrouve au final, comme indiqué au début de cette chronique, avec un disque seulement mignon. Peut-être que la prochaine fois, au lieu de proposer un diptyque, Oh Wonder sélectionneront plus drastiquement les titres et ainsi sortiront un seul disque, certes, mais rempli uniquement de bonnes choses, tout en délaissant certains tics de production un peu agaçants à la longue (les voix déformées en fond sonore, c'est sympa, mais quand ça devient quasi systématique, ça l'est nettement moins).
tracklisting
    01. 22 Make
  • 02. Magnificent
  • 03. True Romance
  • 04. Little Tigers
  • 05. Can We Always Be Friends?
  • 06. Sweet Disaster
  • 07. Apollo
  • 08. Fuck It I Love You
  • 09. 365
  • 10. Stop Waiting
  • 11. Say Something
titres conseillés
    Sweet Disaster, Apollo, 365, Say Something
notes des lecteurs
Du même artiste