logo SOV

Isobel Campbell

Ballad Of The Broken Seas

Isobel Campbell - Ballad Of The Broken Seas
Chronique Album
Date de sortie : 30.01.2006
Label : V2
3
Rédigé par Jean-Christophe Gé, le 27 janvier 2006
Bookmark and Share
Alors que ses anciens complices de Belle & Sebastian reviennent également au coeur l'actualité musicale, Isobel a prévu de sortir deux albums dont voici le premier. Ballad Of The Broken Seas est un disque de duos avec Mark Lanegahn, plus connu pour son rock musclé avec les Screaming Trees (formé au début des années 80 à Seattle pour vous donner une idée de ce que musclé veut dire) ou plus récemment avec les Queens Of The Stone Age. Etrange rencontre donc, mais qui rappelle par plusieurs aspects celle du crooner un peu sorcier, Nick Cave, et de la fragile et blonde Kylie Minogue.

C'est aussi une marque d'indépendance de la chanteuse écossaise, il faut l'aimer pour elle-même et non pour son passé de Belle (& Sebastian). De son aventure avec ces derniers il reste néanmoins une forte influence des années 60, et notamment de la chanson française de l'époque, celle de Françoise Hardy en tête.

Même Mark Lanegan semble touché par cette influence. Sa voix cassée rappelle celle de Gainsbourg, ou les reprises qu'en a fait Mick Harvey (frêre de PJ et bad seed de Nick Cave, on y revient). Ses racines restent plantées très à leOuest dans le désert américain et sur Ramblin' Man, Mark prend des airs de Johnny Cash. L'ambiance dominante est bien celle du grand Ouest et les chuchotements d'Isobel sont ceux d'une femme de pionnier loin de son Ecosse natale, le rêve américain à la dure.

Ça sonne bien, c'est fragile, mais c'est aussi parfois un peu barbant, surtout quand la chansonette vire mièvre comme un chant de noël (Dusty Wreath). Le disque est à mi-chemin entre gravité et légerté, et quitte à choisir, un peu plus de la seconde n'aurait pas fait de mal, à la manière des artistes sus-mentionnés. Et pourtant ses morceaux les plus lents sont aussi ses plus beaux et, grand paradoxe, les moins fragiles (saturday's Gone, It's Hard To Kill A Bad Thing).
tracklisting
    01. Dens Ibi Est
  • 02. Black Mountain
  • 03. The false husband
  • 04. Ballad Of The Broken Seas
  • 05. Revolver
  • 06. Ramblin' Man
  • 07. (Do You Wanna) Come Walk With Me ?
  • 08. Saturday's Gone
  • 09. It's Hard To Kill A Bad Thing
  • 10. Honey Child What Can I Do ?
  • 11. Dusty Wreath
  • 12. The Circus Is Leaving Town
titres conseillés
    Ramblin' Man - Saturday's Gone - It's Hard To Kill A Bad Thing
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste