logo SOV

Larrikin Love

The Freedom Spark

Larrikin Love - The Freedom Spark
Chronique Album
Date de sortie : 25.09.2006
Label : Infectious Records
35
Rédigé par Johan, le 24 septembre 2006
Bookmark and Share
Après le formidable Making Dens des Mystery Jets, Freedom Spark est le second album résultant de la scène Thamesbeat qui a débuté au sud-ouest de Londres. Larrikin Love poursuivent donc ce qu'ont entrepris Mystery Jets en 2005, à savoir : mêler différents styles de musique tels que le bluegrass, le reggae, la pop et le punk, et obtenir de cette étrange mixture un résultat passionnant.

Le reggae de Meet Me By The Getaway Car en est l'exemple le plus probant. D'une intense efficacité, il monte en crescendo pour déboucher sur un somptueux solo bluesy avant de conclure sur un punk concis et efficace. Le groupe prouve ici que la musique peut encore se renouveler. Non pas que la scène à laquelle il appartient réinvente la musique, mais elle se distingue nettement des multiples formations actuelles qui ne se cantonnent qu'à un seul et même genre musical.

Le cocktail explosif de Larrikin Love, empli de choeurs accrocheurs et de rythmiques énergiques, se laisse ainsi consommer sans modération tant chaque composition fourmille d'ingrédients exquis. Et l'effet se fait vite ressentir avec le très punk Six Queens et un Edwould débordant de ska auquel se greffent progressivement d'impétueux accords de guitare et un violon épileptique. Sur le joyeux Happy As Annie, on succombe au chant de Edward Larrikin, évoquant plus que jamais un Pete Doherty qui saurait miraculeusement chanter, avant que la pop faussement naïve de Well, Love Does Furnish A Life ne vienne nous mettre la tête à l'envers. Plus loin, On Sussex Downs penche vers un funk vibrant et électrisant aux forts accents Clashiens tandis que l'indécis Burning Coast finira alors de nous achever : alternant à merveille atmosphère pop planante et bluegrass festif, ce dernier nous envoie définitivement au tapis, des étoiles plein la tête.

Le regard hagard, l'esprit ailleurs, on ne se remettra de cette « lueur de liberté » que lorsque sortira, dans un futur proche, le premier album des entraînants Good Shoes, et dans quelques semaines, celui de The Holloways : deux groupes issus eux aussi de l'enivrante scène Thamesbeat.
tracklisting
    01. Spark
  • 02. Six Queens
  • 03. Edwould
  • 04. Downing Street Kindling
  • 05. Happy As Annie
  • 06. Meet Me By The Getaway Car
  • 07. At The Feet Of Re
  • 08. Well, Love Does Furnish A Life
  • 09. On Sussex Downs
  • 10. Forever Untitled
  • 11. Burning Coast
titres conseillés
    Meet Me By The Getaway Car, On Sussex Downs, Burning Coast
notes des lecteurs
notes des rdacteurs