Live report : Pitchfork Music Festival - Paris - 02.11.2019 - Sound Of Violence
logo SOV

Pitchfork Music Festival

Paris, du 31 octobre au 2 novembre 2019

Live-report rédigé par Johan le 12 novembre 2019

Bookmark and Share
Après une première journée centrée autour du hip-hop puis une seconde orientée pop et rock, ce samedi 2 novembre fait davantage la part belle à la pop plus mainstream et à l'electro. Mais, exception à cette troisième et dernière journée, on se dirige tout d'abord en direction de l'auditorium Boris Vian pour la prestation tout en douceur de Jessica Pratt.


Les sièges sont déjà quasiment tous occupés alors que l'on pénètre dans le studio où la californienne arrêtera le temps le temps de trois quart d'heure. Même si l'on ne peut que rester bouche bée devant la voix hors du temps de la chanteuse qui interprétera plusieurs compositions de ses deux derniers opus, nombre de spectateurs vont progressivement quitter le studio.
Malgré très peu d'échanges de regard ni d'interactions hormis les « merci » d'usage après chaque titre, la prestation de Jessica Pratt marque. Un clavier et deux guitares acoustiques suffisent à accompagner la chanteuse qui nous aura proposé parmi ses meilleurs morceaux, entre un Baby somptueux et This Time Around dont les « it makes me want to cry » resteront en tête toute la soirée.


Direction ensuite la scène de la Nef pour assister au concert de Caroline Polacheck, chanteuse de feu Chairlift. La new-yorkaise y interprète essentiellement des compositions de son dernier album Pang sorti il y a quelques semaines, entre une Look At Me Now posée et des Ocean of Tears et So Hot You're Hurting My Feelings sur lesquelles elle donne de la voix tout en se permettant des petites chorégraphies bien connues des fans.


Alors que l'on pensait la mise en scène Nef déjà au top, ce n'était sans compter sur la grande scène où les techniciens ont mis le paquet pour le show de Charli XCX, entre effets stroboscopiques et explosions de confettis d'entrée de jeu sur Next Level Charli et Click. La jeune anglaise interprète une partie de son dernier disque sobrement intitulé Charli, dont Gone en duo avec Christine & The Queens. On ne peut en revanche qu'être déçu de l'absence de Tears sur laquelle on aurait pu revoir débarquer Caroline Polacheck...
Fort heureusement, la chanteuse nous gratifie de ses meilleurs tubes, dont un Vroom Vroom terriblement dance, I Got It ainsi que Blame It On Your Love et son refrain repris en chœur dans la foule. Charli XCX conclut sur deux de ses morceaux les plus dansants, l'imparable I Love It puis un 1999 qui a déjà toute l'allure d'un classique.


Changement d'atmosphère en direction de la Nef où Aurora et ses musiciens prennent d'assaut la scène avec Churchyard. La jeune norvégienne de vingt-trois ans pioche parmi son large répertoire pour nous proposer parmi ses compositions les plus dansantes, à commencer par les classiques Warrior et Running With The Wolves tirés de son premier album, ou encore The Seed au refrain tout simplement épique.
Outre les compositions d'Aurora, c'est la mise en scène théâtrale qui vient ajouter tout l'attrait d'un show de l'artiste – de même que sa folie et sa bonne humeur communicatives ! L'ensemble dégage une ambiance qui vient rappeler CocoRosie ou Björk, notamment sur ses morceaux plus posés ou expérimentaux à l'image de Runaway et du possédé Apple Tree.


The 1975 font ensuite leur entrée sur scène avec le single énervé de leur prochain album, People, avant de poursuivre avec Give Yourself A Try, certainement la chanson pop la plus ensoleillée et bienveillante de la formation anglaise. Un écart fou qui rend compte de tout le panel diversifié du groupe qui ne cesse d'alterner entre les diverses propositions musicales de leur répertoire.
Le groupe pioche ainsi parmi ses trois albums, permettant de proposer des I Like America & America Likes Me et Love It If We made It d'anthologie ainsi que quelques-unes de leurs compositions R&B plus légères et dansantes. Matthew Healy, intenable, n'hésite pas à naviguer sur scène et interagir avec le public – et même à emprunter un bonnet à un spectateur durant Sincerity Is Scary !
The 1975 concluent sur un Sex frénétique et arrogant qui nous apprend, bien visible à l'écran, qu'à la fin de cette performance, « rock'n'roll is dead » – avant que des textes ironiques viennent ensuite se moquer du groupe tout au long de The Sound : un dernier contre-pied très drôle venant clairement asseoir le talent et l'originalité des anglais, aussi bien musicalement que créativement, offrant une mise en scène fascinante à laquelle tout amateur de rock actuel ne doit passer à côté.

S'ensuivent sur la scène de la Nef les français de Agar Agar et leur électro-pop expérimentale. Clara Cappagli, quand elle n'est pas derrière ses synthés, gesticule de part et d'autre de la scène, fidèle à son habitude que ce soit avec Agar Agar que son autre groupe Cannery Terror. La voix sensuelle de la chanteuse vient contrebalancer les beats dansants d'Armand Bultheel, notamment sur le sublime doux-amer Sorry About The Carpet.
Un garde du corps menaçant, resté depuis le début du live sur le côté, se met soudainement à ôter chemise et lunettes de soleil puis danser frénétiquement en plein milieu d'une track. Le show se conclura donc bien naturellement sur une demi-douzaine de personnes torse-nues en train de bander leurs biceps sur scène.
À la fois terriblement dansant et absurde, aussi bien dans les textes que la mise en scène, l'univers d'Agar Agar ne laissera donc personne indifférent. De notre côté, on adhérait sur disque ; après cette soirée, on est entièrement addict !

On terminera cette 9ème édition du Pitchfork Music Festival devant les DJ sets de SebastiAn et 2manydjs où l'on entendra pêle-mêle The Kills, Rage Against The Machine ou encore Daft Punk. Le festival est désormais plus que jamais inattaquable cette année en ce qui concerne la programmation, proposant un panel de styles musicaux extrêmement varié, entre belles découvertes et têtes d'affiche d'exception, le tout sur quatre scènes aux ambiances bien différentes. On a déjà hâte de voir ce qu'on nous proposera l'année prochaine !
artistes
    2manydjs
    SebastiAn
    Agar Agar
    Ela Minus
    The 1975
    Kedr Livanskiy
    oklou
    Aurora
    Charli XCX
    KadhyaK
    BEA1991
    Caroline Polachek
    Jessica Pratt
    Jamilla Woods
    Aeris Roves
    Korantemaa
    Mk.gee