logo SOV

Kaiser Chiefs

Paris, Alhambra - 3 février 2020

Live-report par Pierre-Arnaud Jonard

[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/soundofviolence/public_html/inc/fonctions.php on line 749: simplexml_load_file(): php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Temporary failure in name resolution
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/soundofviolence/public_html/inc/fonctions.php on line 749: simplexml_load_file(http://api.bit.ly/v3/shorten?login=glouf&apiKey=R_3b0811f7566228217810b0c9a6ad914b&uri=https://www.soundofviolence.net/articles/live/2318/kaiser_chiefs_paris_alhambra.html&format=xml): failed to open stream: php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Temporary failure in name resolution
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/soundofviolence/public_html/inc/fonctions.php on line 749: simplexml_load_file(): I/O warning : failed to load external entity "http://api.bit.ly/v3/shorten?login=glouf&apiKey=R_3b0811f7566228217810b0c9a6ad914b&uri=https://www.soundofviolence.net/articles/live/2318/kaiser_chiefs_paris_alhambra.html&format=xml"
Bookmark and Share
En première partie de Kaiser Chiefs à l'Alhambra à Paris ce soir, on découvre The Wash qui délivrent un set de pop classique mais bien faite. Pas de quoi révolutionner le genre mais on se laisse porter par leurs compositions bien foutues.

Voilà plus de trois ans que Kaiser Chiefs n'avaient plus mis les pieds dans la capitale. A l'époque, le groupe avait pris un tournant audacieux avec Stay Together, un disque très dance qui s'éloignait de la formule pop qui avait fait leur gloire. Même s'il est légitime de prendre des risques, l'album ne nous avait pas vraiment convaincus. Duck, sorti l'été dernier, poursuivait dans cette voie mais avec plus de réussite. Un disque très mainstream mais de qualité. On était du coup très curieux de voir ce que cela donnerait sur scène.

SOV
Le groupe débute son set par un titre très moyen du dernier album, People Know How To Love One Another... et l'on a un peu peur. Heureusement, cela ne dure qu'un instant car le groupe enchaine avec deux de ses tubes de début de carrière : Na Na Na Na Naa et l'excellent Everything Is Average Nowadays, un titre à l'essence 100% british.
Le groupe de Leeds poursuit avec l'un des meilleurs, si ce n'est le meilleur, titre de Education, Education, Education And War, The Factory Gates, un morceau très calibré stade mais avec l'intelligence que ce genre de titre ne possèdent généralement pas et qui forme un joli triplé avec les titres dance que sont Parachute et Target Market.

Coming Home et surtout Golden Oldies montrent que Kaiser Chiefs est un groupe capable de produire des titres ultra mainstream sans tomber dans le ridicule. Tout simplement parce que chacun de ces morceaux possède une intelligence de l'arrangement qui fait toute la différence. Déboule alors le tiercé gagnant avec Everyday I Love You Less And Less, Ruby et Modern Way, et l'on se dit alors que ce groupe a quand même écrit un paquet de très, très bons morceaux.

SOV
Un petit retour « dance » avec Hole In My Soul avant une nouvelle avalanche de tubes : Never Miss A Beat, l'indispensable I Predict A Riot et pour moi le meilleur morceau de toute la carrière de Kaiser Chiefs : The Angry Mob, repris en chœur par une foule en liesse.
Le combo revient pour un court rappel de deux titres : Record Collection tiré du dernier album avec un côté Devo meets Pet Shop Boys qui fonctionne bien, avant de terminer la soirée par le délicieux Oh My God.

Un excellent concert, fun et festif qui montre que Kaiser Chiefs ont, en 2020, toujours des choses à dire. On regrettera simplement que le concert n'ait pas duré un peu plus longtemps.
setlist
    People Know How To Love One Another
    Na Na Na Na Naa
    Everything Is Average Nowadays
    The Factory Gates
    Parachute
    Target Market
    Coming Home
    Golden Oldies
    Everyday I Love You Less And Less
    Ruby
    Modern Way
    Hole In My Soul
    Never Miss A Beat
    I Predict A Riot
    The Angry Mob
    ---
    Record Collection
    Oh My God
photos du concert
    Du même artiste