logo SOV

Little Barrie

Paris, Nouveau Casino - 27 février 2007

Live-report par Anne-Laure

Bookmark and Share
Souvenez vous, été 2005, aux Eurockéennes de Belfort : quelques festivaliers assistent à l'un des premiers concerts de Little Barrie en France. L'album We Are Little Barrie annonce pourtant déjà la couleur : un rock groovy teinté d'un son rétro garage années 60 ! Le trio de Nottingham et Londres est à l'époque mené par Barrie Cadogan (chant, guitare), Lewis Wharton (basse) et Wayne Fullwood (batterie, chœurs). Mais ce premier album très prometteur (produit par Edwin Collins) restera trop confidentiel.

Or, cette année Little Barrie réitère avec Stand Your Ground, album produit à New York par le touche-à-tout Dan The Automator (Gorillaz, Kool Keith...) et relayé par Mike Pelanconi une fois de retour à Londres. Nouvel album donc, mais aussi nouveau batteur puisque Wayne Fullwood a cédé sa place à Billy Skinner.

Ce soir le Nouveau Casino affiche complet depuis plus d'une semaine, avec en première partie le groupe français Kiss Kiss Bang Bang. Ces derniers assurent un set assez pop-rock, mais ce soir rien n'y fait, le public est venu voir Little Barrie et n'accorde que peu d'interet à KKBB, malgré une présence scénique et une énergie indéniables. On pourra tout de même apprécier l'excellent Killer On The Dance Floor et I'm In Love With You, tube qui les a fait découvrir. Ils jouent une quarantaine de minutes avant de laisser la place au trio tant attendu. Les Little Barrie donnent le ton dès les premières notes en entamant un Pin That Badge explosif !

Le groupe prend visiblement plaisir à jouer leur blues rock assassin, et ce, pour la plus grande joie du public qui savoure les solos de Barry Cadogan, guitariste émérite (certains l'auront peut être aperçu aux cotés de Morrissey lors de sa dernière tournée...). S'ensuivent ensuite Bailing Out et une reprise du premier album Greener Pastures ponctuée par un jeu de connivence guitare/basse entre Barrie Cadogan et Lewis Wharton. Le concert se poursuit avec Cash In au refrain blues en diable, suivi du très enlevé Pretty Pictures, agrémenté d'un petit solo de batterie de Billy Skinner fort bien senti. Le trio reprend à nouveau deux titres du premier album ; Burned Out et Long Hair, dont le refrain entêtant est repris par la foule. Lewis Wharton affiche un sourire satisfait et s'approche même du micro de Barrie Cadogan. Le concert s'achève sur le très groovy Pay To Join alors que le public est conquit.

Après des applaudissements forts nourris, le groupe revient pour deux chansons en rappel : Just Wanna Play et le titre phare du premier album Free Salute avant de s'éclipser de la scène. Au final, une heure pile de concert, qui laisse le sentiment d'un set très Rockn'roll, très bon, mais trop court !

Tout le monde sait combien il est délicat pour un groupe de sortir un second album. Or, Stand Your Ground, en digne petit frère du premier opus, poursuit le frisson initial que provoque le rock des Little Barrie. Ce trio réconcilie les nostalgiques des 60's-70's avec les férus de rock contemporain. Pour ceux qui n'ont pas pu assister à ce concert, sortez vos agendas et prenez note : de l'aveu de Barrie Cadogan, le groupe fera partie de la programmation des festivals de cet été. Confirmation courant mars-avril.

Une chose est sure : Little Barrie deviendra grand !
setlist
    01. Pin that badge
    02. Bailing out
    03. Greener pastures
    04. Pretty pictures
    05. Why don’t you do it
    06. Green eyes fool
    07. Burned out
    08. Long hair
    09. Love you
    10. Pay to join
    --------
    11. Just wanna play
    12. Free salute
photos du concert
    Du même artiste