logo SOV

Blood Red Shoes

Paris, Maroquinerie - 8 mai 2008

Live-report par Fab

Bookmark and Share
Alors que 1984 s'activent tant bien que mal à tenter de convaincre le public français de leur potentiel, deux énergumènes anglais se font remarquer au sein de la fosse en multipliant les cris et les encouragements envers la formation française. Une courte demi-heure plus tard, et désormais montés sur scène, Laura-Mary Carter et Steven Ansell, alias Blood Red Shoes, font preuve de la même énergie durant leur prestation sur la scène de la Maroquinerie avec une réussite une fois encore insolente.

Forts de la confiance engrangée lors de leurs dernières venues à Paris aux côtés de Maxïmo Park ou Cold War Kids, les deux jeunes adultes originaires de Brighton semblent démarrer leur set avec une certaine facilité découlant peut-être d'un sentiment de confiance exacerbé. Non pas que leur attitude soit distante ou les chansons interprétées sans passion, mais le groupe ne parvient pas immédiatement mettre en place son jeu de scène et à obtenir l'adhésion d'un public les connaissant pourtant par coeur après les avoir observés à de nombreuses reprises en France ces derniers mois. La setlist du soir en est peut-être la première responsable, avec une entame de concert certes efficace mais dénuée de titres forts ou fédérateurs. Si It's Getting Boring By The Sea se révèle une fois encore comme l'un des titres les plus entraînants du duo et que Try Harder offre une bonne occasion de faire admirer leur force de frappe, Doesn't Matter Much et plus encore Can't Find The Door ou How To Pass The Time sont indéniablements les compositions les moins convaincantes de la soirée.

Tout s'accélère malgré tout avec un You Bring Me Down ravageur. Comme à leur habitude, Blood Red Shoes font preuve d'une formidable capacité à jouer juste et à trouver leur rythme de croisière en l'espace de quelques regards seulement. Qu'ils se fixent ou se tournent le dos, Steven Ansell et Laura-Mary Carter semblent se connaître depuis toujours et parviennent à calquer le rythme de leur instrument l'un sur l'autre avec une facilité déconcertante, tout en dégageant, il va de soi, une puissance sonore dévastatrice. La fin de soirée se révèle plus jouissive titre après titre, le brillant I Wish I Was Someone Better enchaîné avec Say Something/Say Anything déclenchant alors les premiers véritables mouvements de foule dans une fosse enfin libérée. Si ce final aurait pu clore avec brio la soirée, le groupe revient malgré tout pour un rappel des plus réussis, en dépoussiérant tout d'abord l'abrasif Stitch Me Back puis en laissant parler une dernière fois leur énergie grâce à A.D.H.D.

Si l'aptitude du groupe à se renouveler à plus ou moins long terme demeure toujours une interrogation sans réponse, Blood Red Shoes est sans l'ombre d'un doute une machine bruyante et inarrêtable sur scène à l'heure actuelle. Prions pour que les deux jeunes anglais ne changent jamais leur fusil d'épaule...
setlist
    It's Getting Boring By The Sea
    Try Harder
    Doesn't Matter Much
    Can't Find The Door
    How To Pass The Time
    You Bring Me Down
    Forgive Nothing
    Take The Weight
    This Is Not For You
    Say Something/Say Anything
    I Wish I Was Someone Better
    ------
    Stitch Me Back
    A.D.H.D.
photos du concert
    Du même artiste