logo SOV

Mogwai
The Twilight Sad

Paris, Casino de Paris - 28 octobre 2008

Live-report par Fab

Bookmark and Share
Avec les venues conjointes de Mogwai et de leur première partie, The Twilight Sad, au Casino de Paris ce mardi 28 octobre, la salle parisienne prenait les couleurs de l'Ecosse pour deux prestations attendues. Tête d'affiche de la soirée, le quintet auteur du récent The Hawk Is Howling se voyait ainsi offrir une nouvelle occasion de briller deux ans après son dernier concert à l'Olympia.

A l'image de la célèbre salle du Boulevard des Capucines, le Casino de Paris se place comme l'une des salles les plus classieuses de Paris : décoration raffinée, moquette rouge au sol, balcons... le cadre a de quoi intimider, et c'est bel et bien cette impression que semblent confirmer The Twilight Sad lors de leur arrivée sur scène. Timides et réservés, les quatre musiciens originaires de Glasgow prennent place et interprètent cinq titres extraits de leurs albums Fourteen Autumns And Fifteen Winters et Here, It Never Snowed. Afterwards It Did. Installé au centre de la scène derrière son micro, James Graham, tout en remerciant à plusieurs occasions le public de sa venue, fait preuve tout au long du set d'une certaine aisance, que les compositions jouées reposent sur sa voix et son accent très marqué ou sur les instrumentations le plus souvent noisy. Un set court mais direct, sans fioritures ou artifices inutiles, et reposant sur les titres forts (Talking With Fireworks/Here It Never Snowed, Cold Days From The Birdhouse) d'une formation dont les qualités sont une fois encore à souligner.

Trente minutes plus tard vient le tour de Mogwai alors que la salle est désormais copieusement remplie. Les lumières s'éteignent avant de laisser place à un éclairage discret durant lequel le groupe prend place et joue les premières notes de Yes! I Am A Long Way From Home, un titre salué comme il se doit et représentatif du concert dans sa globalité : un démarrage lent et en douceur, une mise en place progressive, quelques retouches et ajustements, puis un final imparable.
Réputés depuis leurs débuts pour l'intensité sonore de leurs concerts, Mogwai semblent cette fois-ci avoir davantage misé sur la qualité de l'acoustique de manière à simplifier la mise en valeur des mélodies de leurs nouveaux titres, à l'image de l'envoûtant Scotland's Shame et de The Precipice. Peu chaleureux comme à son habitude, le groupe enchaîne les chansons durant près de 1h45, puisant à la fois dans ses vieilleries avec les jouissifs Xmas Steps et Helicon 1, tous deux solennellement écoutés puis chaleureusement salués par la salle, et quelques classiques ayant jalonné une carrière bien remplie (Hunted By A Freak, Secret Pint, 2 Rights Make 1 Wrong...). Une setlist de grande qualité et parfaitement équilibrée.
La fin de soirée se traduit par une montée en puissance imperturbable avec un I Love You, I'm Going To Blow Up Your School provoquant les premiers tremblements du plancher, mais aussi et surtout un rappel explosif et intense. Si Like Herod n'est désormais plus à présenter et satisfait les plus vieux trentenaires présents, Batcat se révèle sous la forme d'un rouleau compresseur auditif de haute volée concluant de belle manière un concert d'excellente facture.

A la sortie d'une telle soirée, une chose est sûre : après plus d'une décennie à écumer les salles du globe, Mogwai demeurent plus que jamais, tant avec leur album The Hawk Is Howling que sur scène, l'une des références actuelles du mouvement post-rock.
setlist
    THE TWILIGHT SAD
    Non disponible

    MOGWAI
    01. Yes! I Am A Long Way From Home
    02. The Precipice
    03. Xmas Steps
    04. Scotland's Shame
    05. Friend Of The Night
    06. Hunted By A Freak
    07. I'm Jim Morrison, I'm Dead
    08. Thank You, Space Expert
    09. Secret Pint
    10. I Love You, I'm Going To Blow Up Your School
    11. 2 Rights Make 1 Wrong
    12. Helicon 1
    -------
    13. Like Herod
    14. Batcat
photos du concert
    Du même artiste