logo SOV

Pull In Emergency
Lo-Fi Culture Scene
The Kabeedies

Londres, The Luminaire - 21 juillet 2009

Live-report par Philippe

Bookmark and Share
Il était grand temps d'aller voir Lo-Fi Culture Scene ! Déja deux ans qu'on était sous le charme de ces chansons irréelles et passionnées ! Groupe marquant de sa génération, les voilà partis pour une petite tournée anglaise de six dates en compagnie de The Kabeedies.
Un tout petit billet d'Eurostar aura suffit... Et hop, The Luminaire est là, bien moins grand que sur les photos du site web mais cosy à souhait.

Ce sont les Citizens de Londres qui débutent la soirée mais on se dit que l'avenir se fera sans eux tellement leurs morceaux sont peu captivants.
On pariera plutôt sur d'autres Citizens, de Manchester, eux !

Pull In Emergency font aussi partie de ces espoirs anglais que l'on surveille de près depuis aussi longtemps que Lo-Fi Culture Scene. Un chouilla plus agés mais à peine, ils sont cinq; 3 gars, 2 filles dont Alice, la chanteuse.
L'autre fille fait de la guitare, tout comme Frankie, le plus agé de la bande, qui fait des trucs inouïs, des pas encore vus dans les films. Une belle prestation débuté par Follow et terminée par In Silence, les deux brillants singles à leur actif. Le reste est un peu en deça malgré de nouvelles chansons comme The Problem, Fifteen Years ou ce Everything's Gonna Change qu'on prendrait bien sur-le-champ comme nouveau single.
Et on regrettera bien sûr l'absence de Why Aren't You Dancing, chanté à l'époque avec élégance par Dylan, redevenu simple bassiste. Mais la cohérence de l'ensemble est irréfragable et aucun signal d'alarme n'y fera rien.

The Kabeedies, eux, ont cassé leur van, sont arrivés en retard aux balances mais ça ne les empêche pas de balancer des plaisanteries sur tout, sur rien et d'être un groupe d'une jovialité sans faille. C'est Katie, petite par la taille mais grande par sa vivacité, qui mène le bal accompagnée notamment par ses deux amis guitariste et bassiste qui se partagent aussi les parties vocales dans une vraie furie téméraire.
Ils nous font dévaler des sentiers perdus et colorés à vive allure et sont presque aussi surpris que nous lorsque le morceau s'arrête; que ce soit le dernier single, Little Brains, le déja classique Lovers Ought To ou ce Palindrome dont on est encore tout retourné.
A man, a plan, a canal: Panama ! Et il a fallu creuser bien profond pour avoir autant de chansons astucieuses et désinvoltes.

C'est enfin le point culminant de la soirée qui approche. Lo-Fi Culture Scene arrivent avec décontraction sur scène, procèdent à quelques réglages et voici que débute Yes, nouveau morceau 'friendly firesien' à souhait qui laisse présager de beaux jours. De la châleur, de l'amitié en foultitude !
Tom, le guitariste, fait des merveilles et sourit divinement bien. Jacob, le chanteur, en profite pour poser quelques notes sur un petit clavier; quelque part entre Ed MacFarlane, Luke Pritchard et Julian Casablancas, c'est une vraie rock star en devenir comme l'Angleterre en réclame périodiquement. Angus, le bassiste, Callum, l'autre guitariste et le second Tom à la batterie complètent la formation.
Dire qu'ils ne sont tous agés que de 15 ans renforce ce sentiment que l'on a affaire à de jeunes prodiges ! Tous les morceaux défilent avec pasion et ardeur; des plus récents comme Hours ou Silouhettes aux Too Late Again et Waxwork à sortir le mois prochain en single.
Pas de Catch 22 à mon grand désespoir mais Meet Again qui nous ramène à notre première rencontre deux ans en arrière ! The Waiting Room sera le seul vrai inédit de ce set très attendu. Une petite reprise pour agrémenter le tout et c'est le côté épique qui ressurgit avec ici The Killers pour une version réfléchie de Smile Like You Mean It. L'an passé, c'était Meet Me By The Getaway Car des excellents et regrettés Larrikin Love qui resplendissait à leurs côtés.
Abstract a bien failli nous passer entre les doigts si ce n'est grâce au public scandant le nom de ce premier single; ces kids qui s'agitent brillamment dans une fosse de cinquante centimètres de largeur à vous en faire des accidentés pour la vie.
Footsteps pour clôre tout ça et on n'a plus qu'à suivre dans ces pas là la trace des étoiles que l'on aperçoit déja au loin.

The Lumininaire brillait donc pas mal ce soir-là ! Une lampe, deux bougies !
Et Lo-Fi Culture Scene, petits prodiges auteurs de morceaux à faire rougir les trois-quarts des autres groupes anglais, étaient partis pour faire une trajectoire digne des plus grandes étoiles filantes. Le ciel est à eux, le monde attend.
setlist
    PULL IN EMERGENCY
    01. Follow
    02. Backfoot
    03. The Problem
    04. Planes
    05. Everything's Gonna Change
    06. Fifteen Years
    07. In Silence

    THE KABEEDIES
    01. Little Brains
    02. King Canute
    03. Lovers Ought To
    04. Duck Egg Blue
    05. Palindromes
    06. Petroleum Jelly
    07. We Make Our Own Adventures
    08. Fuzzy Felt
    09. Apple

    LO-FI CULTURE SCENE
    01. Yes
    02. Too Late Anyway
    03. Hours
    04. Waxwork
    05. Silhouettes
    06. Meet Again
    07. The Waiting Room
    08. Smile Like You Mean It
    09. Abstract
    10. Footsteps
Du même artiste