logo SOV

Bloc Party

The Prayer

Bloc Party - The Prayer
Chronique Single/EP
Date de sortie : 29.01.2007
Label :V2
35
Rédigé par David, le 23 janvier 2007
Bookmark and Share
Dire qu’en ce début d’année 2007, le nouveau single de Bloc Party était « attendu » relève d’un euphémisme quasi-insultant quand on parle d’un groupe qui a secoué l’année 2004 avec des titres aussi réjouissants les uns que les autres (She’s Hearing Voices, Little Thoughts ou le toujours imparable Banquet) et confirmé en 2005, avec leur premier album Silent Alarm, qu’il fallait désormais compter sur eux dans le paysage musical international.

Et pourtant, se remémorer tous les merveilleux singles sortis par Bloc Party dans le passé n’est pas forcément la meilleure chose à faire avant de découvrir ce tout frais The Prayer.
Intro martiale et très froide, chœurs vaudous en toile de fond, claviers décharnés et guitare épileptique accompagnent la toujours si particulière voix de Kele Okereke sur un couplet des plus surprenants. Un refrain limpide mais très axé 80’s au niveau de l’omniprésence des claviers vient prendre la suite, à peine contrebalancé par un solo de guitare étrange, comme si Russell Lissack testait son tout nouveau multi-effet en direct.
Le morceau se termine déjà avec une désagréable sensation de déception voire de désorientation totale pour un auditeur qui en attendait beaucoup plus que ça…

Mais n’en restons pas là ! Après la mauvaise surprise de la première découverte (qui avouons-le n’est quand même pas le top pour un single censé nous faire patienter jusqu’à la sortie de l’album A Weekend In The City), il faut admettre qu’écoute après écoute, la nouvelle direction choisie par Bloc Party prend tout son sens.
En effet, les voir justement s’ennuyer sur le canapé d’une boîte de nuit underground dans le clip de The Prayer en dit long sur leur intention en 2007 : une envie de casser leur image de roi du single « clé en main / prêt à danser » voire même déjà une lassitude concernant la scène hype britannique qui nous envoie tous les deux mois un nouveau meilleur groupe du monde... et l’envie furieuse de s’en démarquer.
Confirmation dans quelques temps avec la sortie de leur deuxième album qui suit exactement l’idée directrice de The Prayer et qui voit donc les surdoués anglais choisir une route plus «personnelle», moins directe tout en conservant les bases de leur style.

C’est ce qu’on appelle avoir du recul et ça pardonne un solo de guitare raté !
notes des lecteurs
Du même artiste