logo SOV

Self Esteem

Cuddles Please EP

Self Esteem - Cuddles Please EP
Chronique Single/EP
Date de sortie : 01.05.2020
Label :Fiction Records
3
Rédigé par Laetitia Mavrel, le 1er mai 2020
Bookmark and Share
A peine une année suite à la sortie de son premier album Compliments Please, Rebecca Taylor alias Self Esteem se plie à l'exercice de l'auto-réécriture, dernièrement accomplie de façon plus ou moins pertinente par Anna Calvi.
C'est sous forme d'un EP habilement appelé Cuddles Please que Rebecca Taylor nous propose un peu de nouveauté et beaucoup d'élégance en ces temps de retraite forcée pour tous.

Le principe est à l'épurement car la musicienne est seule accompagnée de son piano et d'un ensemble de chœurs féminins tout en douceur. Trois titres de Compliments Please sont passés à la moulinette et selon si l'on a aimé ou non les morceaux de pop expérimentale et d'electro hip-hop originaux, les nouvelles versions nous enchanterons ou nous décontenancerons.

Favourite Problem ne se dépareille pas tant de l'original s'il en est le piano et la voix, et surtout les chœurs qui donnent encore plus d'ampleur à ce titre qui se voit dépourvu de son final explosif mais où la voix de Rebecca est mieux mise en valeur.
The Best perd totalement son beat electro en faveur d'une mélodie au piano puissante et de violons enivrants, ce qui fait passer l'écoute de la chanson du dancefloor fiévreux au salon en mode cocooning sur le canapé.

La version la plus réussie est celle de In Time, qui originalement toute en vocoder et en pulsations technoïdes devient un morceau d'une douceur et d'une simplicité folles. Si nous avions perdu dans l'original le joli mais affirmé timbre de Rebecca, nous retrouvons ici un chant parfait et des chœurs aux consonances d'une chorales gospel.
Le dernier titre est une reprise du crooner déglingué australien Alex Cameron et son Miami Memory qui devient une ballade romantique tout à capella avec toujours les chœurs féminins à l'unisson.

Cuddles Please est un joli contrepied à Compliments Please et évoque de par son titre que Rebecca Taylor a souhaité ralentir le rythme afin de nous faire prendre conscience de son talent d'interprète et de musicienne solo. Les morceaux sont de belles odes au chant féminin et, tout en étant appuyés par un jeu de piano assuré, nous rappellent les belles heures d'une certaine Lady Gaga.

Un EP agréable et surprenant qui laisse présager que les prestations live le seront tout autant.
tracklisting
    01. Favourite Problem (alternative version)
  • 02. The Best (alternative version)
  • 03. In Time (Alternative version)
  • 04. Miami Memory (Alex Cameron cover)
titres conseillés
    In Time, Miami Memory
notes des lecteurs
Du même artiste