logo SOV

Archive

Noise

Archive - Noise
Chronique Album
Date de sortie : 22.03.2004
Label : Warner
2
Rédigé par Jérôme, le 24 avril 2004
Bookmark and Share
L’époque des incertitudes ne semble n’être qu’un mauvais et lointain souvenir pour Archive, cette époque où personne n’aurait osé s’avancer quand au succès que rencontre le groupe aujourd’hui. Il faut dire que Londinium (1997) et Take my head (1999) avaient de quoi nous laisser perplexe par le manque de cohérence. Il faudra attendre la sortie de You All Look The Same To Me (2002), et surtout du tube Again pour que les choses prennent enfin forme autour des Anglais qui amorcent un virage un peu plus « rock ». Surestimé, le groupe fait alors figure de révélation, et après tant de déceptions semble enfin avoir trouvé son identité notamment depuis l’arrivée de Craig Walker au chant.
Tout aussi surprenant que cet enthousiame soudain, Archive compose également la musique du film Michel Vaillant (2003) qui aura le mérite d’être du même niveau que sa bande sonore. La musique psychédélique d’Archive tourne rapidement en niaiserie insuportable pour notre plus grande détresse. Un manque d’audace qui finalement propulse Archive au rang de groupe incontournable… Noise qui nous interesse ici, a été enregistré avant cette bande originale, mais sortira finalement bien après. Voici du coup un des album les plus attendus de l’année.

Dès la première écoute, cette troublante impression de déjà entendu est pénible. Certes le morceau Noise accroche bien l’oreille, et il est même assez plaisant mais quelque chose ne tourne pas rond. Et rapidement on démasque l’habile recette d’Archive : chaque morceau repose sur quelques passages mélodiques, un riff répétitif, quelques sons électroniques, et une voix à la limite de la nonchalance. Et si cela à le mérite d’être efficace - et encore - l’ensemble tombe rapidement dans la platitude la plus totale avec l’application systématique de cette formule.

Après le maussade Fuck u, qui finalement ne s’en tire pas trop mal, viennent les dix interminables minutes de Waste et sa montée bruyante toute en puissance dans la lignée d’Again, avec beaucoup moins de réussite.
L’album fait preuve d’inégalité, sans non plus atteindre des sommets Sleep et Conscience sont certainement les morceaux les plus interessants du disque, deux ballades mélancoliques accrocheuses où se mêlent piano, violons et cœurs. Get out est le permier avertissement face au naufrage inévitable, un morceau qui sonne comme du mauvais U2 quand Craig Walker tente désespérément de chanter comme Bono. Dommage car musicalement la chanson est plutôt réussie.

En revanche Noise touche rapidement le fond, avec notamment Pulse qui vient gâcher l'espoir laissé par Conscience. La voix de Craig Walker, qui ne brillait déjà pas auparavant, va en devenir crispante quand les beuglements de ce dernier deviennent insuportables.
A partir de là, l’album tourne en véritable confusion. L’inutile Wrong porte parfaitement son nom et semble attérir ici par erreur, certainement une demo abandonnée que le groupe ne savait où mettre, une minute dépourvue de tout intérêt qui servira certes à introduire le déplorable Love Song. Si le morceau commence de façon charmante, encore faut il passer sur le chant faux de Craig Walker, il part dans une direction incompréhensible au bout de quelques minutes. Le sentiment de déception devient un véritable écoeurement après ce passage pitoyable qui ne donne que l’envie d’en finir une fois pour toute avec ce disque. Et que dire du dernier morceau Me and You, à la limite de l’auto parodie en réunissant tout les ingrédients pénibles de ce disque : voix fausse, mélodie sans inspiration et d’une facilité ennuyeuse.

Le problème avec Noise, c’est cette atmosphere régnante assez radicale. On accroche ou on déteste, mais on ne reste pas insensible. Et le problème avec Archive, c’est ce manque cruel d’inspiration, les infuences trop évidentes (Pink Floyd pour n'en citer qu'une seule), cette impression que le groupe est en constante recherche d’identité et qu’il a toujours tout à prouver. Et c’est le cas, ce nouvel album n’est qu’une mauvaise suite à You All Look The Same To Me qui échoue là où ce dernier avait réussi à surprendre et séduire malgré ces imperfections. Pire, outre la déception, cet album nous laisse avec cette désagréable impression qu’Archive n’est qu’un groupe piteux. Un sentiment amer et beaucoup de bruit pour rien…
tracklisting
    01. Noise
  • 02. Fuck U
  • 03. Waste
  • 04. Sleep
  • 05. Here
  • 06. Get Out
  • 07. Conscience
  • 08. Pulse
  • 09. Wrong
  • 10. Love Song
  • 11. Me and You
titres conseillés
    Sleep, Conscience
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste