logo SOV

The Whip

X Marks Destination

The Whip - X Marks Destination
Chronique Album
Date de sortie : 24.03.2008
Label : High Voltage Sounds
4
Rédigé par Johan, le 1er avril 2008
Bookmark and Share
Rendez-vous immanquable entre Does It Offend You, Yeah? et The Whip la même semaine, comme Charlie se voit forcé de cohabiter avec son alter ego Hank dans 'Me Myself and Irene', comme Bob ne sort jamais sans Walt chez les mêmes frères Farrelly ('Stuck on You'), comme cette relation morbide entre un père et ses enfants dans 'Festen'. Les deux groupes se réclament d'un electro rock fusionnel mais parfaitement opposé, ils se répondent sans jamais se voir et se fuient comme la peste alors que tout les réunit. Ce rapport conflictuel qu'entretiennent les deux albums entre machines et guitares semble infini, aucun des instruments ne finit par remporter ce duel substantiel tant ils se subissent, se sustentent dans une fusion éprouvante.

Outre une attirance indéniable pour le rock au vu de sa formation carrée, le groupe de Manchester lui se délecte également d'une house passionnée, se permettant la présomption de rivaliser avec les américains de Fischerspooner et Felix Da Housecat. Plus retenus que DIOY,Y?, The Whip n'en sont pas moins efficients. D'un Save My Soul au refrain nerveux à Dubsex et ses lignes psyché, ils élargissent leur chant d'action sans oublier de revenir à leurs premières amours sur la mirifique âme soeur new wave de Frustation qu'est Sister Siam.

Ce qui fondamentalement fait la force du quatuor, ce sont ces déflagrations sporadiques qui, au contraire du moral, minent les jambes. Entre les mélodies intenses de X Marks Destination s'élèvent ainsi les feux d'artifices instrumentaux de Blackout, une montée de house douillette sur Muzzle #1, les beats follement malléables de Throw It In The Fire, les choeurs à prendre sur l'inépuisable Divebomb. La voix distante sait s'imposer quand il faut, les arrangements sont sophistiqués mais directs, les couches d'instruments se superposent sans paresseusement s'interposer.

Kuand même une faute dans cet effort vient contrarier l'harmonie du disque, la poussive Sirens qui emprunte trop aux inégaux New Order. Laissons plutôt la pop à DIOY,Y? qui savent mieux contrôler dans la descente, The Whip excellent davantage lorsqu'il s'agit de tendre l'atmosphère crescendo comme sur leur meilleur titre placé en début d'album, Trash. Rock et Electro s'imbriquent donc à merveille chez ces deux groupes, chacun sachant doser à sa manière ses envies et délires. Aucun n'est Jekyll ni Hyde, ils sont les deux à la fois, ils s'imprégnent chacun de la lumière comme de l'obscurité. La maîtrise constante dont ils font preuve dans ces deux premiers albums souligne un savoir-faire certain pour des groupes aussi récents.
tracklisting
    01. Trash
  • 02. Save My Soul
  • 03. Frustration
  • 04. Blackout
  • 05. Muzzle #1
  • 06. Sirens
  • 07. Divebomb
  • 08. Sister Siam
  • 09. Dubsex
  • 10. Throw It In The Fire
titres conseillés
    Trash, Save My Soul, Sister Siam, Divebomb
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste