logo SOV

Franz Ferdinand

Tonight : Franz Ferdinand

Franz Ferdinand - Tonight : Franz Ferdinand
Chronique Album
Date de sortie : 26.01.2009
Label : Domino Records/PIAS
4
Rédigé par Jean-Christophe Gé, le 26 janvier 2009
Bookmark and Share
Après trois longues années d'absence, Franz Ferdinand nous livrent enfin leur troisième album. Cette longue période leur a permis de se ressourcer et, plus qu'un nouvel album ou un changement de cap, ce disque sonne comme un second premier album. Un premier album regroupe des chansons écrites sur une longue période avec des line-up de musiciens différents qui maitrisent de mieux en mieux leurs instruments. Sur les premiers albums, il y a une poignée de tubes qui ont permis au groupe de séduire des publics qui ne leurs étaient pas acquis, et les Directeurs Artistiques. Pour la poignée de tubes, prenez ici Ulysses, No Nou Girls et What She Came For.

Pour les progrès, Franz Ferdinand ont manifestement acquis une nouvelle maîtrise musicale. Finie l'époque où ils jouaient les faux dilettantes, avec un bassiste qui a appris la basse sur le tard alors que rien ne le destinait à faire partie d'un groupe et un guitariste fan de synthés. Leur prestation à La Cigale en novembre dernier était celle d'un groupe parfaitement en place à la sortie de son studio de répétition, loin des automatismes acquis en tournée.

Dernier élément de nouveauté, pour l'enregistrement de Tonight : Franz Ferdinand, le groupe avoue avoir expérimenté une manière inédite d'enregistrer avec Dan Carey (CSS, Hot Chip, Lilly Allen...). Son travail est à souligner, la production est dynamique et recherchée tout en sachant se faire discrète pour valoriser les compositions et les ambiances.

Trois ans d'attente, cela valait bien trois paragraphes d'introduction avant de décrire ce qu'il y a vraiment sur ce disque. Je commence par Ulysses, le morceau parfait en ouverture. La rythmique est retenue, comme ralentie, la basse profonde. Des synthés vintage volent la vedette dans une utilisation moderne à la Justice. Le groupe balance « Let's Get high, I found a new way » [ndlr : allons nous défoncer, j'ai trouvé un nouveau truc], la rythmique change, il y a des lalalalas... On a envie de sortir en boite et de danser à plusieurs en reprenant les chœurs et en inventant des chorégraphies de Bollywood.

A l'opposé, les huit minutes de Lucid Dreams sont l'histoire d'un mauvais trip, ou d'un mauvais retour de boite. Après ce mini apocalypse, Dream Again est un réveil bienheureux et ouaté comme les créaient les gentils groupes pop des 60s. Tonight : Franz Ferdinand n'est pas qu'un album pour danser, il possède une seconde couche un peu dérangeante et exigeante. En écoutant attentivement Send Him Away, on retrouve les traces de dub : un peu d'orgue, des riffs de guitares avec delay et flanger, des style drums dans une ambiance jamaïcaine. Ce dub on le retrouve sur Blood, le CD bonus chaotique sur lequel Dan Carey a remixé huit titres de l'album.

Au final, le fan ne sera pas complètement désorienté par les délires du groupe. Turn It On, Twilight Omens ou What She Came For auraient trouvé leur place sur n'importe lequel des deux précédents albums de Franz Ferdinand.
tracklisting
    01. Ulysses
  • 02. Turn It On
  • 03. No You Girls Never Know
  • 04. Twilight Omens
  • 05. Send Him Away
  • 06. Live Alone
  • 07. Bite Hard
  • 08. What She Came For
  • 09. Can't Stop Feeling
  • 10. Lucid Dreams
  • 11. Dream Again
  • 12. Katherine Kiss Me
titres conseillés
    Ulysses, No You Girls, What She Came For
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste