logo SOV

Badly Drawn Boy

Is There Nothing We Could Do?

Badly Drawn Boy - Is There Nothing We Could Do?
Chronique Album
Date de sortie : 14.12.2009
Label : BDB Records/Discograph
35
Rédigé par Mélissa Blanche, le 20 janvier 2010
Bookmark and Share
Après quatre ans d’absence, Badly Drawn Boy, de son vrai nom Damon Gough, revient se livrer à nous avec un nouvel album, Is There Nothing We Could Do?, bande originale de la comédie dramatique The Fattest Man In Britain. Le chanteur, compositeur et songwriter anglais nous propose un album intimiste et sensible, comme à son habitude.

Badly Drawn Boy démontre encore une fois ses talents de compositeur. L’ensemble est d’une grande homogénéité. Les morceaux semblent se répondre, l’auteur alterne habilement les instrumentaux et les chansons. A plusieurs reprises, des paroles reviennent d’un morceau à l’autre. L’artiste prend un malin plaisir à se répéter, reprendre le même thème avec des variations, comme des sortes de clins d’œil adressés à l’auditeur. Un album très bien ficelé. Et pourtant, le compositeur privilégie la simplicité. Les instrumentaux sont très nombreux et souvent les chansons ne sont portées que par quelques instruments, comme Been There, Verified. Courte, simple, épurée, la chanson va droit au but. Dans la même veine, The Letter alterne de simples accords frettés à la guitare et quelques arpèges, tout en finesse, puis s’achève sur une déclaration très émouvante d’un personnage du film (on ne vous en dira pas plus).

Quelques autres chansons se démarquent agréablement du lot. Welcome Me To Your World est captivante : un juste équilibre entre mélancolie et gaieté, avec l’apparition de la trompette. La chanson devient enjouée et entraînante. Finalement, elle s’achève comme elle avait commencé, sur la même phrase et sur la même tristesse. Une très belle progression. Encore mieux, la batterie sur Big Brian Arrives, façon fanfare dira-t-on. Ce même jeu de batterie est repris sur Wider Than A Smile, et avec brio parce qu’il amène très bien le chant. Ensuite les instruments s’associent parfaitement : le piano arrive à point, les quelques sons électroniques ne viennent en rien perturber l’harmonie générale. Le titre se termine enfin sur un air de piano beaucoup entendu dans l’album, trop peut-être. Is There Nothing We Could Do? est un album touchant, incontestablement, par cette simplicité, mais aussi par ses paroles, peu nombreuses mais toujours bien trouvées. Des paroles pleines de sensibilité et de mélancolie. Encore une fois, Badly Drawn Boy cherche à se dévoiler, comme s’il faisait tomber son pseudonyme qui n’est qu’un masque.

Mais l’album a aussi ses points faibles. Surtout, il traîne parfois en longueur. Quelques chansons s’épuisent un peu, comme Just Look At Us Now. De même, la reprise de Is There Nothing We Could Do? est à écouter avec modération. Le hic, c’est que cette chanson est très belle, avec son introduction lancinante au violon, mais peut lasser bien vite. Et puis, si l'on apprécie les échos entre les morceaux, ça finit par faire beaucoup quand on entend et ré-entend sans cesse les mêmes phrases ou les mêmes airs. L’album est touchant certes, mais il en devient presque trop déprimant par instants. On se réjouit de quelques moments de légèreté. Petite perle, le dialogue sur Big Brian Arrives apporte une note d’humour à l’album. Moment de légèreté également avec l’intermède à la fois doux et entraînant de Guitar Medley, peut-être la meilleure chanson de l’album. Tout le morceau repose sur une guitare acoustique et une voix chaude. Badly Drawn Boy nous fait goûter à la beauté de la simplicité, nous offrant une mélodie efficace, à la fois sobre et plaisante.

Enfin, admettons-le, voilà un album qui plaira aux critiques mais qui touchera difficilement le grand public. Cet album se savoure, se déguste, mais ce n’est en aucun cas un plaisir immédiat. Aucune énergie, aucune fougue. A écouter attentivement donc, pour lui donner toutes ses chances de nous étonner.
tracklisting
    1. Opening Theme
  • 2. Is There Nothing We Could Do?
  • 3. A Gentle Touch
  • 4. All The Trimmings
  • 5. Welcome Me To Your World
  • 6. Guitar Medley
  • 7. Is There Nothing We Could Do? (Reprise)
  • 8. Big Brian Arrives
  • 9. Amy In The Garden
  • 10. Been There, Verified
  • 11. Just Look At Us Now
  • 12. Wider Than A Smile
  • 13. Piano Theme
  • 14. The Letter
  • 15. I'll Carry On
titres conseillés
    Guitar Medley, Welcome Me To Your World, Big Brian Arrives, Wider Than A Smile
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste