logo SOV

Gorillaz

The Fall

Gorillaz - The Fall
Chronique Album
Date de sortie : 25.12.2010
Label : Parlophone
2
Rédigé par Jean-Christophe Gé, le 16 janvier 2011
Bookmark and Share
Gorillaz crée l’événement en sortant le premier album composé sur un iPad. Ça vous fait une sacré belle jambe non ? Il est évidemment plus compliqué de créer l’événement en sortant l’album de la décennie, voire du siècle... et c’est aussi plus subjectif.

Avec une accroche comme celle-ci, on pouvait s'attendre au pire avec ce disque, d’autant que la première minute de Phoner To Arizona est un beat poussif et bon marché. Forcément, quand l’arrangement s’enrichit et que les couches se multiplient, on reprend un peu espoir. Mais pas pour longtemps, car The Fall est en réalité un album ennuyeux comme un trop long voyage en bus. C’est peut être là que résidait la partie la plus intéressante de l’histoire, sponsorisée ou non par la marque informatique fruitière : cet album conceptuel est surtout un disque écrit en tournée, avec chaque titre la plupart du temps en une journée.

Les compositions sont au niveau de celles de Plastic Beach, ce qui n’est pas forcément un complément sur la longueur puisque le très bon y côtoie l’anecdotique. En revanche, la qualité des instrumentaux est très moyenne, seule la voix de Damon Albarn reste toujours aussi touchante et sombre. A l’écoute de Revolving Doors, deuxième et meilleur morceau de l’album, on reprend espoir d’être en présence d’un album plus que conceptuel... mais non, même ce très joli morceau mérite mieux que des beats bon marché et des nappes toutes minces. Il en va de même pour Little Plastic Bags, morceau oppressant, mais qui s’achève en fade out à défaut d’être vraiment terminé.

Seul point totalement positif, ce disque est gratuit pour les vrais fans qui ont payé leur cotisation annuellee. Mais pour terminer, rappelons que cela fait déjà vingt ans que tout le monde peut composer et enregistrer un album sur son ordinateur : on n'en attendait pas moins d’un iPad. Tant qu'à jouer les geeks, je suis plus impressionné par les Atomic Tom qui ont interprété leur Take Me Out live sur leurs iPhone dans le métro New Yorkais (cliquez ici pour voir la vidéo sur YouTube).
tracklisting
    01. Phoner to Arizona
  • 02. Revolving Doors
  • 03. Hillbilly Man
  • 04. Detroit
  • 05. Shy-town
  • 06. Little Pink Plastic Bags
  • 07. The Joplin Spider
  • 08. The Parish of Space Dust
  • 09. The Snake in Dallas
  • 10. Amarillo
  • 11. The Speak It Mountains
  • 12. Aspen Forest
  • 13. Bobby in Phoenix (featuring Bobby Womack)
  • 14. California & the Slipping of the Sun
  • 15. Seattle Yodel
titres conseillés
    Revolving Doors - Little Pink Plastic Bags
notes des lecteurs
Du même artiste