logo SOV

James Vincent McMorrow

Early In The Morning

James Vincent McMorrow - Early In The Morning
Chronique Album
Date de sortie : 07.03.2011
Label : Believe
3
Rédigé par Mélissa Blanche, le 28 février 2011
Bookmark and Share
Composé dans la solitude sur la côte irlandaise, ce premier album de James Vincent McMorrow a tout de l’album folk typique façon Fleet Foxes.

Autant vous prévenir tout de suite, il s’agit là d’un album de ballades. Il s’ouvre sur une mélodie plutôt réussie, qui offre un assez bon aperçu de l’ensemble. Des mélodies assez douces, à la guitare acoustique principalement, avec toutefois quelques instruments moins conventionnels tels que l’orgue ou le banjo.
Les chansons ont cependant le fâcheux inconvénient de ne pas trop se démarquer les unes par rapport aux autres. Et il faut aimer les ballades, c’est certain. Étonnant d’ailleurs quand on sait que James Vincent McMorrow affectionnait plutôt le hard rock à ses débuts. Ici, le rythme est souvent très lent et le schéma consiste toujours à faire commencer le morceau par une introduction acoustique et lancinante. Le tout manque peut-être un peu de vitalité et de variations. Heureusement, le final de From The Woods!!, très belle chanson de la première à la dernière seconde, remet un peu de vie dans l’album. Il est vrai que la voix du songwriter se prête bien à ce genre d’ambiance. A la fois éraillée et aiguë, elle se voit qui plus est bien mise en avant et donne sa saveur à la musique, un côté grave mais fragile.

Si les chansons présentent généralement la même structure, elles ne sont pas toutes réussies pour autant. C’est ainsi que le côté folklorique de Sparrow And The Wolf tombe malheureusement à plat. Ce qui fait que la chanson se résume finalement à un morceau un peu monocorde sur lequel on aurait accéléré le rythme et ajouté quelques instruments en bonus. James Vincent McMorrow n’a décidément pas la voix pour ce genre de chansons. Il y a de beaux moments cependant. Des chansons d’amour, évidemment. Breaking Hearts possède une très belle mélodie, avec un refrain un peu plus léger. Les paroles sont touchantes, notamment l’entame du refrain, « I’ve been breaking hearts for fun too long ».
Comme quoi la musique peut vous faire aimer n’importe qui. Mais pas seulement des amours d’amour. Le chanteur cherche à nous emmener dans ses atmosphères de désert ou de forêts abandonnées. Et quand, sur Follow You Down To The Red Oak Tree, le songwriter nous invite à le suivre, c’est bien volontiers qu’on se laisse doucement transporter.

Bel essai pour ce premier album, donc. Mais de là à y voir une merveille comme d’autres critiques le suggèrent, il y a un (grand) pas. Le chanteur a néanmoins le mérite de faire ce qu’il aime et de nous guider sur sa route.
tracklisting
    1. If I Had a Boat
  • 2. Hear the Noise That Moves So Soft and Low
  • 3. Sparrow and the Wolf
  • 4. Breaking Hearts
  • 5. We Don’t Eat
  • 6. This Old Dark Machine
  • 7. Follow You Down to the Red Oak Tree
  • 8. Down the Burning Ropes
  • 9. From the Woods!!
  • 10. And If My Heart Should Somehow Stop
  • 11. Early In the Morning, I’ll Come Calling
titres conseillés
    Follow You Down To The Red Oak Tree, From The Woods!!
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste