logo SOV

Suede

Bloodsports

Suede - Bloodsports
Chronique Album
Date de sortie : 18.03.2013
Label : Warner
35
Rédigé par Amandine, le 15 mars 2013
Bookmark and Share
Le début de cette année 2013 semble bien être celui des retours attendus. Après celui de David Bowie il y a quelques jours, ce sont maintenant Suede qui font leur grand comeback. Aussi attendue que redoutée, l’effigie de la grande époque brit des années 90 fait palpiter les cœurs. La réputation et les attentes sur Suede ne datent en effet pas d’hier : avant même la sortie de leur premier album, la presse ne tarissait déjà pas d’éloges à leur sujet et aujourd’hui, pour la sortie de leur sixième disque, Bloodsports, l’excitation est intacte.

Moins joueurs que n’a pu l’être Bowie avec la presse, Suede ont tout de même fait durer le suspense : en 2010, les Londoniens, menés par le ténébreux Brett Anderson, annoncent une série de concerts mais aucun album ne semble prévu, ils nous le jurent. Finalement, le couperet tombe et Bloodsports est annoncé.
Ceux qui ont vendu, avec leur premier album éponyme, plus de 100 000 copies en moins d’une semaine, n’ont eu de cesse de soulever les tumultes : les histoires et ruptures entre Brett Anderson et Bernard Butler font désormais partie de la légende et sont intimement liées aux sorties du groupe, de même que les démêlés d’Anderson avec les drogues. S’ils n’ont pas marqué la grande industrie comme ont pu le faire Blur, Pulp ou encore Oasis, leur influence est indéniable et leur talent toujours vanté.

Après plus de dix ans de silence et un A New Morning somme toute décevant, ils reviennent avec dix nouveaux titres ; toujours autant chargée de tension sexuelle et d’érotisme, la musique du bad boy est une fois encore produite par Ed Buller, ayant déjà travaillé par le passé à trois reprises avec le groupe. L’épreuve du difficile retour après tant de temps et des albums devenus, dans leur genre, mythiques, est toujours un exercice périlleux ; on pourrait tout autant leur reprocher de faire dans le réchauffé comme de trop s’éloigner de ce que l’on aimait tant chez eux.
Suede ont décidé de ne pas trancher et de satisfaire tout le monde : on retrouve en effet les thèmes si cher à Brett, à savoir l’amour, noir, destructeur, la passion dévorante. Dès l’entame sur Barriers, que l’on avait découverte il y a quelque temps en libre téléchargement, on retrouve l’empreinte vocale si forte du chanteur et on comprend que le son de Suede n’a pas pris une ride.
Toujours aussi grandiloquents (Snowblind), mégalomanes, à l’image du frontman, on retrouve l’insolence et le goût du lyrisme, sans s’en lasser, bien au contraire. Des refrains fédérateurs (Hit Me) aux riffs massifs (For The Strangers), le groupe, tel un funambule, avance sur la corde raide, au risque de parfois tomber dans le pathos (What Are You Not Telling Me). Néanmoins, la production léchée et la noirceur ambiante nous emmènent encore plus loin que les albums précédents. Après quelques tâtonnements, ils atteignent cet équilibre fragile en fin d’album avec Faultlines, titre délicat et déchirant.

Là où Pulp, menés par un Jarvis Cocker drôle et sympathique, sont devenus symboles de la britpop, le cynique et hautain Brett Anderson a versé, avec Suede, dans le côté sombre. Bloodsports annonce donc un retour en beauté et en volupté, dans la continuité naturelle de la carrière du groupe malgré un hiatus de plus d’une décennie.
tracklisting
    01. Barriers
  • 02. Snowblind
  • 03. It Starts And Ends With You
  • 04. Sabotage
  • 05. For The Strangers
  • 06. Hit Me
  • 07. Sometimes I Feel I’ll Float Away
  • 08. What Are You Not Telling Me
  • 09. Always
  • 10. Faultlines
titres conseillés
    It Starts And Ends With You, Hit Me, Faultlines
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste