logo SOV

Gruff Rhys

American Interior

Gruff Rhys - American Interior
Chronique Album
Date de sortie : 05.05.2014
Label : Turnstile Music
45
Rédigé par Amandine, le 5 mai 2014
Bookmark and Share
Alors que l’on ne cesse d’évoquer la première œuvre solo de Sir Albarn et que le retour des Pixies est amorcé, certains continuent leur petit bonhomme de chemin dans l’indifférence quasi-totale. Gruff Rhys fait partie de ceux-là et nous ne nous en plaindrons pas puisque son statut nous permet encore de jouir de sets en toute intimité. Il nous avait laissés avec son Hotel Shampoo, ode à son goût prononcé pour la cleptomanie des cosmétiques des hôtels. Après une incartade avec Neon Neon, Gruff revient aujourd'hui avec American Interior, sans le moindre faux-pas.

Gruff Rhys aime concevoir autour d'un concept précis et englobant. Aujourd'hui, le Gallois s'est penché sur la vie de John Evans, un lointain aïeul ayant quitté son Pays de Galles natal pour les États-Unis, à la recherche de la dernière tribu de langue galloise. La légende raconte qu'Evans aurait parcouru des centaines de kilomètres, laissant derrière lui une histoire riche en péripéties, vivier idéal pour un musicien avec des projets plein la tête comme Rhys.
Pendant deux ans, ce dernier va retracer les périples de John Evans, embarquant au passage Kliph Scurlock, membre des chatoyants The Flaming Lips, pour une série de concerts un peu partout au pays de l'Oncle Sam. Le résultat est pour le moins surprenant ; pourquoi se limiter à un album lorsque l'on a matière à élaborer un package complet ? Gruff Rhys nous présente donc aujourd'hui son escapade intérieure, son American Interior, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne lésine pas sur le contenu : entre un livre, un documentaire, un album et une application pour smartphone, nous sommes immergés dans l'univers loufoque de John Evans. Une installation scénique à base de Powerpoint est même prévue pour les concerts de Soho donnés cette semaine.

Musicalement, les influences americana et folk américaines se mêlent à merveille à la pop dont Gruff Rhys, avec ou sans ses Super Furry Animals, nous a toujours habitués. Que ce soit une pop lo-fi teintée d'électro (The Wheter (or not)) ou le lyrisme valkyrien de Iolo, American Interior nous plonge dans le voyage au gré des états et des humeurs du barbu. S'il n'est pas reconnu comme un parolier hors pair comme peuvent l'être des Ray Davies ou des Damon Albarn (encore lui), sa musicalité et sa sensibilité ont peu d'égal et nous rappellent le talentueux Troy Von Balthazar, notamment avec l'utilisation de jouets d'enfants sur des titres comme Allwedddelau Allweddol.

Plus inspiré, bluffant et chatoyant que jamais, Gruff Rhys n'est pas loin de livrer son plus bel instant de vie, que les charts nous donnent raison ou pas.
tracklisting
    01. American Exterior
  • 02. American Interior
  • 03. 100 Unread Messages
  • 04. The Whether (Or Not)
  • 05. The Last Conquistador
  • 06. Lost Tribes
  • 07. Liberty (Is Where We'll Be)
  • 08. Allweddellau Allweddol
  • 09. The Swamp
  • 10. Iolo
  • 11. Walk Into The Wilderness
  • 12. Year Of The Dog
  • 13. Tiger's Tale
titres conseillés
    American Interior, Iolo, Allwedddelau Allweddol
notes des lecteurs
Du même artiste