logo SOV

Klaxons

Love Frequency

Klaxons - Love Frequency
Chronique Album
Date de sortie : 16.06.2014
Label : Akashic Rekords/Because Music
35
Rédigé par Johan, le 12 juin 2014
Bookmark and Share
Sept ans que l'on attendait un coup d'éclat de Klaxons depuis l'explosion de Myths Of The Near Future, premier opus dopé à l'electro pop incendiaire. Entre-temps, Surfing The Void n'a pas su combler les attentes des fans, trop commun, trop plat, pas assez Klaxons. Love Frequency vient raisonnablement résoudre ce souci tout en n'hésitant pas à se fourvoyer plus que jamais du côté du disco et de la pop vaillante.

New Reality annonce un album à l'ambiance menaçante et débridée, où les voix de James Righton et Jamie Reynolds de nouveau se marient à merveille. La mélodie au synthé, entre new wave et house des années 80, se voit accompagnée d'une ligne electro constante puis de touches plus agressives qui peu à peu assombrissent l'ensemble, laissant présager du meilleur pour la suite de l'album.
Seulement, Klaxons ont le don de varier les plaisirs et se parer d'instrumentations disco, comme ils ont su le faire par le passé, principalement sur Myths Of The Near Future. N'atteignant que rarement le tour de force de la plupart des compositions de leur fameux debut album, Love Frequency parvient toutefois à créer l'euphorie sur certains titres, même ceux qui poussent trop loin le délire à coups de voix mielleuses et de synthé grandiloquents. Et c'est peut-être finalement là tout le génie de Klaxons, mêler arrangements dévastateurs et « guilty pleasure » sur des mélodies qui nous font nous poser des questions sur la véritable teneur de cet album – voire sur nos propres goûts musicaux !
L'un des titres les plus ambigus est donc le single There Is No Other Time tant il vire funky façon Bee Gees, tout en parvenant à rester assez fidèle au son Klaxons. Pas aussi magnétique ni profond que des Magick et Gravity's Rainbow, le titre se laisse toutefois écouter sans difficulté, surtout ainsi placée entre l'intimidante New Reality et l'ambition de Show Me A Miracle au final assez proche d'Atlantis To Interzone.

L'album alterne entre compositions d'envergure, plus ambitieuses et percutantes à l'image des New Reality et Show Me A Miracle susnommées, et d'autres plus assagies – pour du Klaxons. Out Of The Dark est l'une d'entre elles, dévoilant une pop relativement apaisée, bien que trop proche de la linéarité des titres de Surfing The Void, avant que Children Of The Sun, face B du single There Is No Other Time, ne remette les pendules à l'heure en prenant davantage des airs de Golden Skans et It's Not Over Yet.
Invisible Forces se rapproche quant à lui d'une pop à la Hot Chip, autant dans les claviers entraînants que les deux voix cristallines qui se mêlent aussi joliment l'une à l'autre. Rhythm Of Life, elle, rend compte une nouvelle fois de la direction sonore du disque, combinant rock crasseux et chant presque édulcoré, venant à nous pousser à nous demander si l'on bouge la tête sur le rythme de la chanson ou en signe de désapprobation !
Liquid Light, au titre parfait, révèle un electro lumineux et aquatique parsemé de touches de piano, que l'on verrait clairement dans la bande-sonore d'un jeu vidéo d'exploration sous-marine ou d'un documentaire sur les baleines boréales. The Dreamers vient ensuite compléter cette interlude en amenant une pop douce aux chœurs aériens et à la rythmique paisible tandis que Atom To Atom débute quant à elle sur de l'electro pop des plus classiques avant d'embrayer sur une house bien plus convaincante même si trop succincte, avant que Love Frequency ne se termine sur sa séduisante chanson-titre, malgré un refrain quelque peu redondant.

S'insérant ainsi entre le génie de Myths Of The Near Future et la banalité de Surfing The Void, Love Frequency est un album réussi. On attendait beaucoup plus de la part des Klaxons, qui ont tout de même signé un des albums majeurs des années 2000 aux côtés de Gorillaz et autres Libertines. Fort heureusement, les titres de Love Frequency, dont notamment Atom To Atom et There Is No Other Time, s'avèrent plus énergiques en live.
tracklisting
    01. New Reality
  • 02. There is no Other Time
  • 03. Show me a Miracle
  • 04. Out of the Dark
  • 05. Children of the Sun
  • 06. Invisible Forces
  • 07. Rhythm of Life
  • 08. Liquid Light
  • 09. The Dreamers
  • 10. Atom to Atom
  • 11. Love Frequency
titres conseillés
    Show Me A Miracle, New Reality, Children Of The Sun, Love Frequency
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste