logo SOV
Hilary Woods - Colt
Chronique Album
Date de sortie : 08.06.2018
Label : Sacred Bones Records
45
Rédigé par Emmanuel Stranadica, le 7 juin 2018
Bookmark and Share
Hilary Woods est une artiste vraiment surprenante. Bassiste glamour pour JJ72 de 1996 à 2003, l'Irlandaise n'a repris le chemin de la musique que dix ans plus tard en sortant un disque, The River Cry, dans une grande confidentialité. S'ensuivra une poignée d'EPs ou singles avant que la jeune femme ne publie enfin son tout premier album solo pour le label Sacred Bones Records : Colt.

Il est évident que la rupture avec le passé musical de Hilary Woods est de mise; Colt ne ressemblant en rien à l'esprit pop de son groupe d'antan. D'ailleurs, la belle a rangé la basse dans son placard. Son album met à l'honneur un tout autre instrument (le piano) où elle semble exceller, et cela pour notre plus grand plaisir. Les huit compositions du disque donnent une véritable cohérence à cet album.
Inhaler, d'emblée, plante le décor avec piano, rythmique électronique et nappes synthétiques, sur lesquels vient se poser cette voie éthérée en parfaite adéquation avec l'univers sombre dans lequel gravite Hilary Woods actuellement. Forcément sombre car c'est avant tout un disque nocturne, il règne dans ce disque une atmosphère belle mais pesante. Le mouvement de piano abrupte de Prodigal Son sur lequel une boîte à rythmes vient battre l'illustre à merveille.

On sent toutefois une certaine vulnérabilité dans la musique de Hilary Woods, presque comme un manque d'assurance, qui l'oblige à se recroqueviller, à rester avec elle-même, afin de pouvoir se sentir sécurisée. Take Him In possède ce petit côté Hope Sandoval, la sensualité en moins, avec ce xylophone que l'irlandaise prend plaisir à maltraiter. Kith est quant à elle un rare moment du disque sur lequel une guitare, joliment en retrait, se fait entendre. Hilary Woods s'octroie même presque le droit à une danse, nocturne bien entendu, le temps d'un Sever au beat savamment orchestré et joliment surprenant. Black Rainbows, dont l'intro Twin Peaksienne, résume assez bien l'ambiance du disque, annonce une conclusion sans équivoque: « In the night, we're dying ». L'album se termine avec Limbs, solennel, ténébreux et atmosphérique, à l'image du disque.

Colt est donc un disque inattendu et majestueux. Si on ne peut parler assurément d'apaisement, il semble évident que celui-ci a été salvateur pour la britannique. Hilary Woods et sa musique minimaliste enchantera mais aussi hantera une bonne partie de notre été.
tracklisting
    01. Inhaler
  • 02. Prodigal Son
  • 03. Take Him In
  • 04. Kith
  • 05. Jesus Said
  • 06. Sever
  • 07. Black Rainbow
  • 08. Limbs
titres conseillés
    Inhaler - Kith - Black Rainbow
notes des lecteurs