Chronique album : Miles Kane - Coup De Grace - Sound Of Violence
logo SOV

Miles Kane

Coup De Grace

Miles Kane - Coup De Grace
Chronique Album
Date de sortie : 10.08.2018
Label : Virgin EMI
25
Rédigé par Claire, le 4 août 2018
Bookmark and Share
Après cinq ans d'une longue absence, Miles Kane fait son retour sur le devant de la scène avec un album très attendu, intitulé Coup De Grace- en Français dans le texte. Après deux albums très mods et des collaborations diverses avec Alex Turner des Arctic Monkeys, le Liverpudlien met la barre en direction des seventies - punk, classic rock et psychedelia - et des clips aux ambiances Hollywoodiennes.

Ce sont donc dix titres que Miles Kane publie en ce mois d'août, et ils laissent une impression mitigée. Niveau quantité, même si on ne s'attendait pas à un double album, on attendait certainement plus d'une dizaine de chansons, sachant que l'anglais est normalement prolixe en la matière, et doué. Mais ce qui marque le plus, c'est le manque de cohérence de de cet album qui ressemble davantage à un recueil un peu foutraque de toutes les influences de Miles Kane qu'à un ensemble bien identifiable.
Sur les dix titres, cinq sont très bons, le reste est dispensable. Mais c'est ça aussi d'avoir habitué les fans à des titres carrés, concis, anthémiques. Même l'aide apportée par Lana Del Rey et Jamie T ne semble pas suffisante - ou a été de trop, certains diraient. Miles Kane a aussi changé le line-up complet du groupe qui l'accompagnait et n'a pas pris les nouveaux membres pour enregistrer. Ajoutez à ça une rupture, un exil à Los Angeles, plus d'envie de tourner avec le supergroupe « Dr Pepper's Jaded Hearts Club Band » en faisant des reprises des Beatles que de se remettre au turbin, une relation de travail et personnelle ambiguës avec Alex Turner. Tout ça fait beaucoup pour un seul homme, même de la trempe de Kane.

L'album commence par Too Little Too Late qui se veut une sorte d'hommage aux Buzzcocks. Efficace, Kane délivre une performance rentre-dedans. Pas de doute, en live, ce titre sera redoutable. S'ensuit Cry On My Guitar, qui puise largement dans l'influence T-Rex, avec un débit très Marc Bolan. Le clip, dans lequel Miles Kane se fait laminer par Finn Balor, le catcheur professionnel dont l'anglais est fan (surprenant de découvrir qu'il pratique assidûment boxe et catch en plus de la musique). Là aussi, en concert, cela fonctionnera. Loaded, co-écrit avec Jamie T et Lana Del Rey, rappellera le Lennon de 1966/1968. Indéniablement, c'était bien ce titre qu'il fallait pour présenter l'album. Dans les très bonnes surprises, Killing The Joke, ballade aux influences Beatles, laisse la part belle à la mélodie, au synthé et à la voix. Wrong Side Of Life revient aux origines mods : ballade rythm and blues à l'ancienne, voix magnifiée et Shavambacu, avec ses paroles en français, rappellera forcément Michelle. En moins sentimental. Hommage à la grand-mère de Miles Kane qui écoutait des chansons en français mais ne sachant pas dire « Je t'aime beaucoup » disait « Shavambacu »!

Ce qu'il y a de bien avec cet album, c'est que Miles Kane a eu l'intelligence de tourner avec depuis plusieurs semaines et a ainsi permis aux vidéos de fans de se diffuser sur Youtube, prouvant sans conteste que si l'album est un peu faible, le rendu live ne l'est, lui, absolument pas et qu'il a gardé la même hargne qu'il avait lors de ses derniers concerts en 2013. Et c'est certainement ça le principal.
tracklisting
    01. Too Little Too Late
  • 02. Cry On My Guitar
  • 03. Loaded
  • 04. Cold Light Of The Day
  • 05. Killing The Joke
  • 06. Coup De Grace
  • 07. Silverscreen
  • 08. Wrong Side Of Life
  • 09. Something To Rely On
  • 10. Shavambacu
titres conseillés
    Loaded, Cry On My Guitar, Wrong Side Of Life
notes des lecteurs
Du même artiste