logo SOV

Menace Beach

Black Rainbow Sound

Menace Beach - Black Rainbow Sound
Chronique Album
Date de sortie : 31.08.2018
Label : Memphis Industries
25
Rédigé par Xavier Turlot, le 4 septembre 2018
Bookmark and Share
A peine un an après leur album Lemon Memory, qui nous avait d'ailleurs fort plu, Menace Beach nous proposent un nouveau disque. Avec Black Rainbow Sound, le groupe de Leeds nous offre un son différent de celui auquel il nous avait habitués, en faisant notamment la part belle aux synthétiseurs et en remisant les guitares.

Ryan Needham a semble-t-il eu une révélation en écoutant le remix de Maybe We'll Drown par Dean Honer, une version effectivement plus électronique et crue que l'originale parue sur l'album précédent. Pour Liza Violet, les guitares distordues se sont longtemps imposées au sein du groupe car elles sont faciles à apprivoiser, mais il a s'agit cette fois de s'en affranchir pour parvenir à un son moins « réel ». La formation s'est également attiré les services de l'Américaine Brix Smith, ancienne chanteuse de The Fall. Le courant est apparemment vite passé.


C'est elle qui ouvre avec la chanson éponyme, un morceau direct et tranchant qui entre dans le vif su sujet, entre punk et krautrock. La dissonance est le liant de ce disque : tout y est angoissant et oppressant, une sorte de pop pour film d'horreur... Le synthétiseur se fait systématiquement cisaillant, il fait baigner chaque titre dans un bain d'acide, comme sur Crawl In Love où il agit comme un véritable coup de marteau en continu de quatre minutes. On frôle parfois l'indigestion avec des morceaux comme Tongue, où la surabondance de dissonances mettra votre estomac à rude épreuve. Les bouffées d'oxygène viennent avec les couplets chantés « à l'ancienne », quand la mélodie est lisible et la guitare ressortie de l'étui. Ainsi de Mutator, ou de 8000 Molecules qui nous offre aussi un répit dream pop, certes saturé d'effets en tous genres mais à la direction compréhensible.

Menace Beach se sont en définitive encore retranchés un peu plus dans le parti pris de sa musique. Les deux premiers albums avaient déjà un son acéré et noise assez clivant, mais qui s'appuyait sur des bases finalement classiques. Black Rainbow Sound va beaucoup plus loin dans le bruitisme et les sonorités récalcitrantes. Les parties vocales ne transpirent pas non plus d'une inspiration hors du commun. Il est possible d'y trouver son compte avec une oreille élastique et très curieuse, nul doute d'ailleurs qu'une grosse partie de la fanbase pourra s'en accommoder, mais le groupe ne prend (vraiment) pas le risque de consolider – sans parler d'élargir- son audience. A mettre dans les mains des initiés !
tracklisting
    01. Black Rainbow (feat. Brix Smith)
  • 02. Satellite
  • 03. Crawl in Love
  • 04. Tongue
  • 05. Mutator
  • 06. 8000 Molecules
  • 07. Hypnotiser Keeps the Ball Rolling
  • 08. Holy Crow
  • 09. Watermelon
  • 10. (Like) Rainbow Juice (feat. Brix Smith)
titres conseillés
    Mutator, 8000 Molecules, Satellite
notes des lecteurs
Du même artiste